Tourisme en France Destination 2020

Tourisme en France Destination 2020

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le tourisme en France est une activité importante, aussi bien pour les Français qui choisissent d'y passer leurs vacances, que pour les étrangers qui viennent y faire un séjour. Ainsi, depuis les années 1990, la France est devenue la première destination touristique au monde[1]

L'attrait touristique de la France s'explique par le grand nombre et la grande variété des points d'intérêt, la diversité des paysages, la richesse du patrimoine historique, culturel et artistique, le climat tempéré et les facilités d'accès et d'infrastructures de transport, mais aussi par l'équipement important et varié du pays en structures d'accueil (hôtellerie, parcs d'attractions...). Ainsi, chaque département français est un département touristique avec plusieurs points d'intérêt.

Le tourisme a des impacts économiques positifs, mais génère des impacts environnementaux importants, dans l'espace (flux de transports, d'énergie, de déchets) et dans le temps (impacts immédiats et différés) que cherche à réduire le Tourisme durable et l'écotourisme.

L'O.M.T projette pour la France 90 millions de visiteurs aux environs de 2010. Un projet "Destination France 2020", présenté en janvier 2008 veut encore accroître ce nombre (et les recettes touristiques). Selon Luc Chatel, secrétaire d'État au tourisme du gouvernement Juppé[7] l'Organisation mondiale du tourisme s'attend à une hausse de 80% des flux de touristes de 2008 à 2020 dans le monde. Inversement, dans le pays, il y a une relative stabilité (depuis 25 ans) de la

proportion de Français qui se déplacent pour partir en vacances. Luc Chatel vise 100 millions de touristes étrangers à l'horizon 2015 ; en passant du "du 1-3-9 au 1-2-3" (ce qui signifie conserver le 1er rang mondial comme destination, gagner le second rang, occupé par l'Espagne en matière de dépenses faites par les touristes, derrière les USA, et passer du 9ème au 3ème rang mondial pour la somme moyenne dépensée par touriste. Certains[Qui ?] estiment que ces objectifs ne pourront être atteints en raison de la montée de la Chine sur le marché du tourisme, et peut-être de l'augmentation des cours du pétrole, ainsi qu'en raison des besoins de limiter les émissions de gaz à effet de serre, et tout particulièrement celle des avions.

Principaux points d'intérêt

• les cathédrales, les châteaux, les sites gallo-romains, les sites préhistoriques, art préhistorique, les musées, autres monuments, les villes historiques (Centre ville de Lyon, de Bordeaux, de Sarlat, de Rouen, la cité fortifiée de Carcassonne ou encore le vieux Tours), les parcs naturels, les sites naturels, le tourisme industriel, les randonnées, les loisirs sportifs, les stations balnéaires (la Côte d'Azur est un des lieux touristiques des plus anciens et des plus courus au monde), les stations de sports d'hiver, les stations thermales, le naturisme, la gastronomie.

Quelques sites remarquables du tourisme en France [modifier]Carcassonne, ville aux 2 sites classés au (patrimoine mondial de l'UNESCO) : La cité médiévale (XIème siècle) la plus grande d'Europe ainsi que les châteaux cathares et le canal du midi reliant la Garonne à Toulouse à la méditerranée à Béziers.

• Avignon et le Palais des Papes (patrimoine mondial de l'UNESCO)

• Besançon, notamment avec sa Citadelle (patrimoine mondial de l'UNESCO)

• Les citadelles de Vauban

• la Côte d'Azur

• le château de Versailles

• les châteaux de la Loire et Val de Loire (patrimoine mondial de l'UNESCO)

• la Bretagne

• la Côte de Lumière (littoral vendéen)

• Le Puy du Fou - haut bocage vendéen

• Guérande

• La Rochelle et son vieux-port

• Le Fort Boyard, monument emblématique situé au large de La Rochelle, plus précisément au nord-ouest de la presqu'île de Fouras et de l'Île-d'Aix et entre les îles de Ré et d'Oléron

• le site historique de Lyon (l'un des plus vastes espaces inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO avec la ville de Bordeaux)

• Ville d'Annecy et son célèbre Lac d'Annecy

• le centre historique de Bordeaux (patrimoine mondial de l'UNESCO)

• le centre historique de Reims, sa magnifique cathédrale et son Palais du Tau (patrimoine mondial de l'UNESCO)

• les cathédrales de Chartres et d'Amiens

• La côte Aquitaine et la dune du Pyla

• la Cité de Carcassonne (patrimoine mondial de l'UNESCO)

• Chamonix et le Mont Blanc

• Les gorges du Tarn

• Les Îles du Morbihan dont celle de Belle-Île-en-Mer

• le marché de Noël de Strasbourg et ceux d'Alsace : Colmar, Mulhouse, etc.

• le Mont-Saint-Michel (Grand site de France)

• les parcs d'attraction et de loisirs (le parc Astérix, le Futuroscope, France miniature, Nigloland, le Grand parc du Puy du Fou, Vulcania, Walibi,…)

• des ouvrages d'art, dont le viaduc de Millau

• les châteaux cathares dans le Roussillon

• Senlis, ancienne ville royale située dans le département de l'Oise.

• Sarlat (La ville est réputée pour avoir la plus forte densité de monuments historiques classés ou inscrits au monde.) et à proximité les grotte de Lascaux

• Les parcs naturels régionaux et nationaux

• Paris (l'île de France étant la première destination touristique mondiale)

• le pèlerinage de Lourdes

• le Pont du Gard (patrimoine mondial de l'UNESCO)

• la Provence

• le Puy de Dôme (grand site de France)

• le Puy Mary (grand site de France) et les Monts du Cantal

• la vallée de l'Ubaye dans les Alpes-de-Haute-Provence

• les fortifications Vauban à Maubeuge nord

Palmarès 2006 des sites ou monuments les plus visités selon l'ONT (en 2008) Disneyland Paris, 15

300 000. (2008)

1. Notre-Dame de Paris, 13 500 000 visiteurs.

2. Forêt de Fontainebleau, 13 000 000.

3. Marché aux puces de Saint-Ouen, 11 000 000.

4. Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre (Paris), 10 500 000.

5. Armada de Rouen (Seine-Maritime), 11 000 000 en 2008 (a lieu tous les 5 ans en juillet, prochaine édition en 2013).

6. Musée du Louvre (Paris), 8 500 000 (2008).

7. Parc du château de Versailles (Yvelines), 7 500 000 (2007).

8. Tour Eiffel (Paris), 7 000 119.

9. Centre Georges-Pompidou (Paris), 6 600 000.

10. Centre historique de la ville de Lyon (Rhône), 5 500 000. (2ème ville touristique de France)

11. Basilique Notre-Dame-du-Rosaire à Lourdes, 4 700 000.

12. Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg (Bas-Rhin), 4 000 000

13. Ville de Nice (Alpes-Maritimes), 4 000 000. (4ème ville touristique de France)

14. La fête des lumières de Lyon (Rhône), 4 000 000 (a lieu tous les ans le 8 décembre ).

15. Domaine National de Saint-Cloud (Hauts de Seine), 4 000 000.

16. Rocher de Monte Carlo, 4 000 000.

17. Cité des sciences de La Villette (Paris), 3 900 000.

18. Parc de Miribel-Jonage (Rhône), 3 500 000.

19. Château de Versailles (Yvelines), 5 000 000 (2007).

20. Mont Saint-Michel (Manche), 3 250 000.

21. Carcassonne (Aude), 3 000 000.

22. Le centre historique de la ville de Strasbourg (Bas-Rhin), 3 000 000. (5ème ville touristique de France)

23. Port de la vieille ville de La Rochelle, 3 000 000.

24. Musée d'Orsay (Paris), 3 000 000.

25. La Braderie de Lille (Nord), 3 000 000 (a lieu tous les ans en septembre).

26. Centre historique de Rouen (Seine-Maritime), 2 900 000.

27. Centre historique de Bordeaux (Gironde), 2 500 000 (2007). (6ème ville touristique de France)

28. Les Baux de Provence (Bouches du Rhône), 2 500 000.

29. Les Jardins Botaniques Borély de Marseille (Bouches du Rhône), 2 400 000.

30. Village de Riquewihr (Haut-Rhin), 2 100 000.

31. Cité de la Mer Cherbourg (Manche), 2 000 000.

32. Centre de Nantes (Loire-Atlantique), 2 000 000. (7ème ville touristique de France)

33. Rempart de Saint-Malo, 2 000 000.

34. Port de Honfleur, 2 000 000.

35. Parc du Futuroscope, 1 700 000.

36. Cathédrale Notre-Dame de Reims (Marne/Champagne), 1 500 000.

37. Cathédrale Notre-Dame de Chartres (Eure-et-Loir), 1 500 000.

38. Le Puy du Fou(Vendée), 1 445 000 (2009)

39. Muséum national d'histoire naturelle (Paris), 1 444 744.

40. Le Parc zoologique de Lille (Nord), 1 400 000.

41. Ville de Giverny et Vernon (Eure), 1 200 000.

42. Le carnaval de Nice (Alpes-Maritimes), 1 200 000 (a lieu tous les ans en février).

43. Pont du Gard, 1 113 000.

44. Arc de triomphe de l'Étoile (Paris), 1 032 999

45. Ville de Sarlat (Dordogne), 1 000 000.

46. Basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay (Yonne), 1 000 000.

47. La Fête du fleuve de Bordeaux (Gironde), 1 000 000 (a lieu tous les deux ans en juin à intervalle entre vinexpo).

48. Musée de l'armée (Paris), 990 650.

49. Avignon et le Palais des Papes

Source : Observatoire national du tourisme, 2008.

Organisation du Tourisme

Elle se fait depuis plusieurs décennies avec de nombreux organismes, dont l'état (Code du tourisme) consulaires, les collectivités territoriales, sous l'égide d'un secrétaire d'état. De nombreux salons et assises nationales [8] permettent aux acteurs de se rencontrer. Des observatoires fournissent des statistiques aux échelles communales à nationales, utilisés par des sociologues et scientifiques pour partie réunis au sein d'une Fédération Française des Techniciens et Scientifiques du Tourisme [9]. Des efforts de qualification et certification sont faits notamment avec Qualité Tourisme

[10] pour le tourisme rural, balnéaire, culturel, scientifique, etc. et pour un tourisme plus durable.

Organismes étatiques chargés du tourisme en France

• Conseil national du Tourisme, organe consultatif placé auprès du ministre du Tourisme ;

• Maison de la France, groupement d'intérêt économique chargé de promouvoir le tourisme en France dans les pays étrangers, aujourd'hui remplacée par "Atout France" qui regroupe également ODIT France (agence d'ingénierie touristique à la base de la création du zoo de Pessac, Futuroscope et autre) ;

• Agence nationale pour les chèques-vacances, établissement public à caractère industriel et commercial chargé de la gestion des chèques-vacances,

• La fédération nationale des offices de tourisme et syndicats d'initiative ;

• Conseil national des villes et villages fleuris, qui encourage les communes au fleurissement, notamment via le label villes et villages fleuris PLUS d’INFOS : Liens externes

• (fr) Site du Ministère délégué au tourisme

• (fr) Portail national des offices de tourisme et syndicats d'initiative :magazine du tourisme, agenda des manifestations en France, annuaire des Offices de tourisme

• (fr) Annuaire touristique des communes de France

• (fr) Marque fédératrice des démarches qualité dans le tourisme en France

• (fr) Fédération nationale des comités départementaux du tourisme

• (fr) Maison de la France: Site officiel du tourisme en France

• (fr) VILLE PASSION : Site d'offres de séjours et week-end proposés par certains offices de tourisme en France

• (fr) Portail national de connaissance et dispositif de veille collaboratif consacré au tourisme

 Documents

• (fr) Insee References - Le tourisme en France - Edition 2005

• (fr) La France à la loupe - Le tourisme en France - Novembre 2007

• (fr) Les chiffres clés du tourisme - édition 2008

• (fr) Le Tourisme en France - Bibliographie sélective

Références

1. ↑ En comprenant les visiteurs étrangers en transit (vacanciers d'Europe du Nord se rendant en Espagne, par exemple

2. ↑ ministère du budget [archive]

3. ↑ http://www.tourisme.gouv.fr/fr/z2/stat/tis/att00015987/TIS_2007-2.pdf [archive]

4. ↑ http://www.world-tourism.org/facts/eng/pdf/barometer/WTOBarom06_2_en.pdf [archive]

5. ↑ Direction du tourisme, Banque de France [archive]

6. ↑ Philippe KEROURIO, Professeur de Géographie du Tourisme ; Le Tourisme en France [archive], consulté 2010 08 18

7. ↑ Source : Luc Chatel, Secrétaire d'Etat à la Consommation et au Tourisme, lors du salon Le monde à Paris (MAP 2008)

8. ↑ Assises nationales du Tourisme (: 2006 [archive] , 2003,2004 et 2005 [archive]

9. ↑ Fédération Française des Techniciens et Scientifiques du Tourisme [archive]

10. ↑ Qualité Tourisme [archive]

11. ↑ Conseil national des villes et villages fleuris [archive]

• Portail du tourisme

• Portail de la France

 

Source : web Un article de Wikipédia, WEB, l'encyclopédie libre.