ville de Debdou

Étape 23: D'Outat el Haj à Debdou

Outat el Haj désignait autrefois une oasis de trente-et-un qsars. Charles de Foucauld y retrouve avec joie toutes les caractéristiques des oasis du sud; "l'îlot de verdure", "l'air riant", la "prospérité", les "superbes vergers"... Tout cela s'épanouit au bord de Moulouya qu'il faut quitter pour le Rekkam. Le paysage est désormais désertique, pendant une journée encore on apperçoit à l'ouest les sommets du Moyen-Atlas où demeurent quelques plaques de neiges. C'est dans ce désert que l