Ouarzazate Production cinématographique Un One Stop Shop pour bientôt

Ouarzazate Production cinématographique Un One Stop Shop pour bientôt

La création à Ouarzazate d’un «One Stop Shop», une zone d’activités intégrée dédiée entièrement à l’art cinématographique, s’impose aujourd’hui pour renforcer l’attractivité cinématographique de la ville. Cela va permettre de valoriser l’expertise et l’expérience locales cumulées depuis des années dans le domaine cinématographique. Le «One Stop Shop» est un concept anglo-saxon, pratiqué dans plusieurs studios hollywoodiens et autres. Il permet aux professionnels du cinéma de trouver, en un seul lieu, toutes les solutions de production audiovisuelle. Grâce au «One Stop Shop», en tant qu’offre globalisée de services, les équipes étrangères produisent à moindre coût. «One Stop Shop» regroupe des infrastructures de qualité et des prestataires de services autour des studios existants (soit, la création d’un Cluster cinéma). Le secteur cinématographique à Ouarzazate a enregistré une relance après la crise économique mondiale, avec 13 films tournés en 2012 (5 films en 2011), la même cadence de croissance a été enregistrée en 2013. L’affluence des productions étrangères sur le territoire de Ouarzazate pour les années 2013 et 2014 (plus de 11 productions rien qu’entre la période de janvier et juin 2014) est renforcée par d’autres productions prévues pour juillet jusqu’à la fin de l’année, notamment le Blockbuster Américain BATMAN, la série biblique, les aventures d’Aladin….) Le lundi 23 juin 2014, une réunion présidée par Salah BenYetou, gouverneur de la province de Ouarzazate, a été tenue au siège de la Province au sujet de l’avancement de la stratégie de développement de l’industrie cinématographique à Ouarzazate et sa région avec, en pole position, le projet du One Stop Shop. Le One Stop Shop est, en effet, l’un des projets phares de l’OFC (Ouarzazate Film Commission). Il s’agit de la réalisation d’une zone d’activités industrielle, artisanale et technologique dédiée aux métiers de cinéma. L’option de faire de cet espace une zone franche qui serait une incitation majeure et un puissant attrait pour attirer les productions étrangères à nos territoires de tournages, selon Abderrazak Zitouni, directeur de l’OFC. A savoir que certains pays concurrents du Maroc (pays de l’Est et Afrique du Sud) ont déjà réalisé leur projet One Stop Shop, ce qui rend la compétitivité au niveau de l’attrait et des avantages en faveur des producteurs de cinéma, bien agressive. Le cite prévu pour la réalisation du projet sera implanté dans un terrain collectif déjà identifié sis entre les studios CLA et Atlas, d’une superficie de 236 Hectares. La procédure d’acquisition et d’assainissement de ce foncier est en cours par le Conseil Provincial de Ouarzazate. La mise à niveau du secteur de la production cinématographique à Ouarzazate est nécessaire pour pouvoir faire face à la rude concurrence de certains pays arabes et de l’Europe de l’Est. La Ouarzazate film commission œuvre à la restructuration du secteur à travers notamment la formation dans des métiers cinématographiques aux perspectives prometteuses. Abderrazak Zitouny précise à ce sujet que deux projets cinématographiques d’envergure sont en cours de réalisation. Il s’agit de la mise à niveau de deux salles de cinéma et leur équipement en technologies ultramodernes, dont un matériel de projection numérique sophistiqué. Le deuxième projet concerne, quant à lui, la mise à niveau du Musée du cinéma afin qu’il devienne une structure d’animation culturelle attractive pour les visiteurs aussi bien nationaux qu’internationaux, mais également un outil didactique en matière de formation professionnelle aux métiers du cinéma et qui sont dispensés à Ouarzazate, notamment à l’Institut Spécialisé dans les Métiers du Cinéma, relevant de l’OFPPT. L’OFC est une association créée en 2008 sous l’impulsion du Conseil Régional du Souss Massa Drââ et du CCM (Centre Cinématographique Marocain) dans l’objectif de promouvoir le secteur cinématographique dans la région de Ouarzazate. Première Film Commission en Afrique et seule organisation de ce genre au Maroc, la Ouarzazate Film Commission porte le destin cinéma de Ouarzazate et le défend. La première mission de l’OFC consiste à promouvoir Ouarzazate dans les marchés de la production cinématographique. Mais aussi, participer aux plus grands rendez-vous professionnels, dont le plus connu est celui du Film Market de Cannes et d’autres comme le Salon du Repérage à Los Angeles. La deuxième mission est l’offre de services. Cela revient à accompagner les productions dans la préparation de leurs projets. Il s’agit concrètement d’accueil au tournage et d’assistance logistique. La dernière mission de la Film Commission est la formation. Pour renforcer l’attractivité en matière de compétitivité, il a été décidé d’implanter dans l’actuel Musée du Cinéma deux salles de projections, l’une d’une capacité de 100 places pour les projections grand public et l’autre de 40 places pour justement proposer aux productions un espace adapté au visionnage des rushs de leurs tournages. Dorénavant, les productions ne seront plus obligées de monter à Rabat ou d’aller jusqu’en Europe pour projeter leurs rushs. Signalons enfin que le dernier film tourné à Ouarzazate au mois de juin 2014 est Red Tent (la Tente Rouge) avec quelques 3000 figurants. Il s’agit d’un film américano-allemand. Outre ce nombre important de figurants, plusieurs acteurs marocains, arabes, européens et américains ont pris part au tournage de ce film réalisé par le metteur en scène américain Roger Young. Les actrices, la britannique Minnie Driver, l’américaine d’origine brésilienne Morena Baccarin, palestinienne Hoyam Abbas et marocaine Morjana Alaoui, ainsi que plus de 200 techniciens du son et de l’image travaillent dans le tournage de ce film produit par la société de production américaine «Sonny Pictures». Le tournage de ce film, qui dure trois mois, s’achèvera vers la fin juillet. Abderrazak Zitouny ajoute savoir que d’autres longs métrages, dont «Batman» et «Les Aventures d’Ali Baba», devraient être tournés à Ouarzazate vers la fin de l’été encours, soulignant que ceci confirme la place du Maroc comme destination majeure de tournage des films en Afrique. Ils feront suite à la série de tournages en 2014 : le long métrage américain «Queen of Desert» (La Reine du Désert), tourné à Ouarzazate entre janvier et mars derniers et dont le premier rôle est joué par la star hollywoodienne Nicole Kidman, ainsi que plusieurs séries télévisées américaines, dont «Le transporteur» série 2, «Atlantis», «Games of thrones» (Le Jeu des Trônes) et «La Bible». Le Maroc qui dispose d’importantes compétences humaines dans le domaine cinématographique, en plus de ses paysages impressionnants, notamment dans la région de Ouarzazate célèbre pour sa luminosité extraordinaire, ses paysages, la diversité ethnique et une excellente expérience chez des figurants, ne peut que renforcer ce créneau -oh combien porteur et mobilisateur de devises injectées directement sur place- avec la réalisation du projet «One Stop Shop». En effet, il ne suffit pas de crier qu’on a des potentialités formidables, il faut savoir en tirer profit pour le développement du secteur de la production et du cinéma ; à court, moyen et long terme. 9/7/2014_SOURCE WEB Par rédaction L’OPINION Tags : La création à Ouarzazate d’un «One Stop Shop», une zone d’activités intégrée dédiée entièrement à l’art cinématographique, s’impose- renforcer l’attractivité cinématographique de la ville- valoriser l’expertise et l’expérience locales cumulées depuis des années dans le domaine cinématographique-Le «One Stop Shop» est un concept anglo-saxon, pratiqué dans plusieurs studios hollywoodiens et autres. Il permet aux professionnels du cinéma de trouver, en un seul lieu, toutes les solutions de production audiovisuelle- création d’un Cluster cinéma- Ouarzazate a enregistré une relance après la crise économique mondiale, avec 13 films tournés en 2012- Salah BenYetou, gouverneur de la province de Ouarzazate- Le One Stop Shop est, en effet, l’un des projets phares de l’OFC (Ouarzazate Film Commission)- OFC (Ouarzazate Film Commission)- L’option de faire de cet espace une zone franche qui serait une incitation majeure et un puissant attrait pour attirer les productions étrangères à nos territoires de tournages, selon Abderrazak Zitouni, directeur de l’OFC- formation dans des métiers cinématographiques- mise à niveau de deux salles de cinéma et leur équipement en technologies ultramodernes, dont un matériel de projection numérique sophistiqué- Musée du cinéma- l’Institut Spécialisé dans les Métiers du Cinéma, relevant de l’OFPPT- participer aux plus grands rendez-vous professionnels, dont le plus connu est celui du Film Market de Cannes et d’autres comme le Salon du Repérage à Los Angeles- accompagner les productions dans la préparation de leurs projets. Il s’agit concrètement d’accueil au tournage et d’assistance logistique- Dorénavant, les productions ne seront plus obligées de monter à Rabat ou d’aller jusqu’en Europe pour projeter leurs rushs- <b></b><br /><br />