Onzième Festival international du film transsaharien de Zagora, Nagima de Zhanna Issabayeva

Onzième Festival international du film transsaharien de Zagora, Nagima de Zhanna Issabayeva

Jihane Kamal a glané le Prix de la meilleure actrice pour son rôle dans «Sotto Voce» de Kamal Kamal. À l’unanimité du jury de la compétition officielle, présidé par le réalisateur palestinien, Michel Khleifi, le Grand Prix de cette onzième édition du Festival international du film transsaharien de Zagora a été attribué au film «Nagima» de Zhanna Issabayeva (Kazakhstan). C’est ce même film qui a raflé le Prix de la critique et de la presse de cette année. Toujours dans le cadre de cette soirée de clôture, le Prix spécial du jury est revenu au film égyptien «Rags and Tatters» de Ahmad Abdalla et le Prix du meilleur scénario à «L’héroïne» de l’Algérien Chérif Aggoune. Dans le registre du Prix du meilleur acteur, l’heureux gagnant a été Said Marssi pour son rôle dans le film «Adios Carmen» de Mohamed Amine Benamraoui. Jihane Kamal, elle, a décroché le meilleur rôle féminin dans «Sotto Voce», autrement dit «la voix sourde» de Kamal Kamal. Le jury a, aussi, décerné deux mentions spéciales. La première a été accordée aux acteurs Ahd Saddik et Abdelmoula Oukhita dans «L’enfant du Sahara» de Laurent Merlin et la seconde au film afghan «Wajma» de Barmak Akram. La compétition officielle de cette onzième édition du Festival du film transsaharien de Zagora, selon le président du jury Michel Khleifi, s’est déroulée dans le respect total des règles du jeu. «Au cinéma, chacun doit respecter le travail de l’autre. Une grande partie des films avaient un bon niveau, il fallait donc faire des choix adéquats. Je suis habitué à ce genre de situations qu’il faut gérer minutieusement et avec beaucoup de prudence pour ne pas faire beaucoup de mécontents», a-t-il expliqué lors de cette cérémonie de clôture, vendredi soir à Zagora. Dans ce genre de manifestations, le plus important, de l’avis du président du Festival, Ahmed Chahid, est de pouvoir bien organiser ces grandes rencontres pour donner l’occasion aux artistes, aux journalistes et au public de se rencontrer, de communiquer et d’échanger les idées et les projets. De son côté, le secrétaire général de l’Association Zagora, Naima Senhadji, n’a pas manqué de souligner, dans son allocution, la joie des organisateurs quant au succès de cette onzième édition du Festival dont les acquis sont à consolider. «Le défi organisationnel et artistique est devenu notre souci majeur pour réussir les prochaines éditions et aller de l’avant», a-t-elle indiqué à cette occasion. La préoccupation des organisateurs est, toutefois, d’aider les jeunes à se frayer un chemin dans l’univers du septième art. D’où l’organisation du concours de scénario. Un concours conçu pour encourager les jeunes à l’écriture du scénario, favorisant ainsi l’éclosion d’une nouvelle génération de scénaristes. Le premier Prix du scénario bénéficie d’une enveloppe et du tournage d’un court métrage. Cette année, c’est «Le dernier dîner» de Mohamed Touskamin qui s’est vu attribuer ce titre. Le deuxième est revenu à «La vie» de Amal Setta et le troisième au «Palmier d’amour» de Najib Abdellatif. 27 Octobre 2014 SOURCE WEB Par LE MATIN Tags : Jihane Kamal a glané le Prix de la meilleure actrice pour son rôle dans «Sotto Voce» de Kamal Kamal- le Grand Prix de cette onzième édition du Festival international du film transsaharien de Zagora a été attribué au film «Nagima» de Zhanna Issabayeva (Kazakhstan)- le film «Nagima» de Zhanna Issabayeva (Kazakhstan) a raflé le Prix de la critique et de la presse de cette année de cette onzième édition du Festival international du film transsaharien de Zagora - Cette année, c’est «Le dernier dîner» de Mohamed Touskamin qui s’est vu attribuer ce titre du Prix du Scenario, le deuxième prix est revenu à «La vie» de Amal Setta et le troisième au «Palmier d’amour» de Najib Abdellatif-. La première mention spéciale a été accordée aux acteurs Ahd Saddik et Abdelmoula Oukhita dans «L’enfant du Sahara» de Laurent Merlin- <br />