Festival international du film de Marrakech Quinze films en compétition à la 14e &eac

Festival international du film de Marrakech Quinze films en compétition à la 14e &eac

Cette année, le jury est présidé par la comédienne française Isabelle Hupert. Quinze films seront en compétition lors de la 14e édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM) qui se tient du 5 au 13 décembre, a annoncé un communiqué du festival. Il s\'agit de «The blue Elephant» (Égypte) de Marwan Hamed, «Chigasaki Story» (Japon) de Takuya Misawa, «Chrieg» (Suisse) de Simon Jaquemet, «Corrections class» (Russie et Allemagne) d\'Ivan I., «Tverdovsky, Everything we loved» (Nouvelle-Zélande) de Max Currie, «The keeping room» (USA) de Daniel Barber, «Labour of Love» (Inde) d\'Aditya Vikram Sengupta, «The last hammer blow» (France) d\'Alix Delaporte, «Mirage» (Hongrie et Slovaquie) de Sczabolcs Hajdu, «Nabat» (Azerbaïdjan) d\'Elchin Musaoglu, «No one\'s child» (Serbie) de Vuk Rsumovic, «L\'orchestre des aveugles» (Maroc-France) de Mohamed Mouftakir, «Red rose» (France, Grèce, Iran) de Sepideh Farsi, «The Sea fog» (Corée du Sud) de Shim Sung-bo et «Things people do» (USA) de Saar Klein. S\'agissant du jury cinécole, il sera présidé par le réalisateur, scénariste et producteur mauritanien Abderrahmane Sissako, et comprendra la réalisatrice, scénariste et comédienne américaine Zoe Cassavetes, la comédienne française Ana Girardot, le comédien et réalisateur marocain Driss Roukhe, la comédienne et réalisatrice franco-italienne Élisa Sednaoui et le comédien français Gaspard Ulliel, a indiqué le communiqué. Ce jury devra départager 10 films, en l\'occurrence «1920» de Yassine Gaamer, «Dalto» d\'Essam Doukhou, «Dolls» de Mohammed Oudghiri, «En dehors de la ville» de Rim Mejdi, «Fabulari» de Dalal Tantaoui Al-Araqui, «Goodbye cinéma» de Madane El Ghazaouani, «Layla» d\'Ahmed Messoudi, «Shoes» de Meryem Benheddi, «Le souffle de la vie» de Driss Tabaa et «Think before you click» d\'Ayoub Ziane. Le 14e FIFM sera ouvert par le film anglais «The Theory of everything» (Une merveilleuse histoire du temps) de James Marsh et sera clôturé par le film américain «A most violent year» de J.C. Chandor, a précisé la même source. D\'autres films hors compétition seront projetés, à savoir «El Ardor» de Pablo Fendrik, «Far from men» de David Oelhoffen, «Happy new year» de Farah Khan, «The imitation game» de Morten Tyldum, «May Allah bless France» d\'Abd Al Malik, «Silent heart» de Bille August et «Timbuktu» d\'Abderrahmane Sissako. Par ailleurs, la composition du jury long métrage a été dévoilée, selon un communiqué du Festival. Présidée par la comédienne française Isabelle Hupert, le jury comprend le réalisateur, scénariste et auteur marocain Moumen Smihi, le réalisateur, scénariste et producteur indien Ritesh Batra, la réalisatrice et scénariste danoise Susanne Bier, le réalisateur, scénariste, producteur et compositeur Bertrand Bonello, la comédienne et réalisatrice française Mélanie Laurent, le réalisateur, scénariste et metteur en scène de théâtre et d\'opéra italien Mario Martone, le réalisateur, scénariste et producteur roumain Christian Mungiu et le comédien et réalisateur anglais Alan Rickman, a indiqué le communiqué. Dans la section coup de cœur, on notera la projection d\'«Atlantic» (Pays-Bas, Belgique, Allemagne, Maroc) de Jan-Willem van Ewijk, «Bollywood Dream» (Maroc) de Yassine Fennane, «Half the sky» (France et Maroc) d\'Abdelkader Lagtaa, «Hope» (France) de Boris Lojkine, «The narrow frame of midnight» (Maroc, Royaume-Uni, Qatar et France) de Tala Hadid et «Un pari pimenté» (Maroc) de Mohamed Karrat. La vitalité et la puissance de la cinématographie japonaise Le Festival international du film de Marrakech, fondé en 2001, est la principale manifestation consacrée au 7e art au Maroc, lieu de tournage de nombreuses productions internationales. Ce festival, qui se déroule chaque année sur plusieurs jours dans le courant de l’automne, rassemble de nombreuses personnalités du cinéma de renommée internationale. Le jury du festival regroupe des cinéastes, des comédiens, des personnalités, mais aussi des écrivains, et s\'attache à récompenser par des Étoiles d\'or la meilleure production marocaine et étrangère de longs et courts-métrages. Depuis ses débuts, le Festival a témoigné de la vitalité et de la puissance de la cinématographie japonaise, à travers la sélection de films en compétition et les hommages rendus à certains de ses plus illustres représentants. Lors de la prochaine édition, le FIFM rendra un hommage au cinéma japonais en accueillant une importante délégation d’acteurs, réalisateurs et producteurs. Elle sera aussi l’occasion pour mettre en lumière les maîtres du Levant de l’histoire du cinéma du Japon : de Yasujiro Ozu à Kore-Eda Hirokazu, en passant par Kenji Mizoguchi, Mikio Naruse, Akira Kurosawa, Nagisa Oshima, Shohei Imamura, Takeshi Kitano, Hayao Miyazaki, Shinji Aoyama, Naomi Kawaze, Kyoshi Kurosawa, Mamoru Oshii, Takashi Miike et Masaki Kobayashi, précise-t-on. 19 Novembre 2014 SOURCE WEB Par LE MATIN Tags : le jury est présidé par la comédienne française Isabelle Hupert -14e édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM) qui se tient du 5 au 13 décembre- Quinze films seront en compétition- le jury cinécole, il sera présidé par le réalisateur, scénariste et producteur mauritanien Abderrahmane Sissako- le jury long métrage sera présidée par la comédienne française Isabelle Hupert- hommage au cinéma japonais en accueillant une importante délégation d’acteurs, réalisateurs et producteurs-