Coup d’envoi du Festival international du film de Dakhla

Coup d’envoi du Festival international du film de Dakhla

7 productions sont en lice pour la compétition officielle Le film “Unique voie pour Antibes “du réalisateur suédois Richard Hubert sera projeté en ouverture de cet événement. Un total de 7 films représentant la Jordanie, l\'Irak, le Yémen, la Tunisie, le Liban, l\'Egypte et le Maroc sont en lice pour la compétition officielle du film arabe du Festival de Dakhla, initié par l\'Association d\'animation culturelle et artistique des provinces du Sud. Il s\'agit du film \'\'Dib\'\' (Le Loup) du réalisateur Naji Abou Nouar de la Jordanie, \'\'Sous le sable de Babel \'\' du réalisateur irakien Mohamed Al Darraji, \'\'Moi, Nojoom, 10 ans, divorcée\" de la cinéaste Khadija Al-Salami du Yémen, \'\'Challat de Tunis\'\' de la réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania, \'\'Ghadi\'\' du réalisateur Amin Dora du Liban, \'\'Sokkar Morr\'\' (Sucre amer) du réalisateur Hani Khalifa d\'Egypte, et \"L\'Orchestre des aveugles\" du réalisateur Mohamed Mouftakir du Maroc, indique un communiqué des organisateurs. Dans le cadre du panorama du film national, il sera procédé à la projection de six films marocains. L\'événement, qui se tient jusqu’au 23 novembre courant, sera ponctué par la projection d\'une sélection de films de la Suède, invitée d\'honneur de cette 6ème édition, organisée en partenariat avec l\'Institut suédois du film et le Festival du film arabe de Malmo ((MAFF, Suède), comme les films\'\'L\'ultime phrase\'\' du réalisateur John Therwil, \'\'The ice dragon (Le dragon de glace) du réalisateur Martin Hogdahl, \"Hotell\" de la réalisatrice et metteur en scène de théâtre Lisa Langseth, et \'\'The pirate bay away from keyboard\'\' du réalisateur Simon Klose. Le film \'\'Unique voie pour Antibes \'\' du réalisateur suédois Richard Hubert sera projeté en ouverture de cet événement. Le gala d\'ouverture du Festival international du film de Dakhla sera marqué par l\'organisation d\'un hommage à des figures du cinéma arabe et étranger, qui ont marqué de leurs empreintes le monde du 7ème Art comme le réalisateur suédois Richard Hubert, l\'acteur égyptien Gamal Soliman, l\'actrice marocaine Chaïbia Al Adraoui et la réalisatrice et actrice espagnole Ruth Armas. Dans la catégorie courts-métrages, une sélection de productions de réalisateurs irakiens consacrées à la situation des \'\'enfants en temps de guerre\'\' sera projetée lors de cette édition. Le jury de la compétition officielle du Festival international du film arabe de Dakhla est composé de professionnels du monde des arts et des lettres tels que le réalisateur Ibrahim Chakiri (Maroc), le directeur d\'information de la chaîne Al ArabI à Londres, Ali Oudjana, l\'actrice Nesreen Faour de Palestine, Khalid Issa, critique et journaliste d\'Egypte, et l\'écrivain et romancier Mohamed Al Sbouî de Tunisie. Le festival connaîtra l\'organisation d\'un atelier de formation au profit des professionnels, des jeunes originaires de la ville de Dakhla et des provinces du Sud et qui sera encadré par le réalisateur marocain Adil Al Fadili, ainsi que d\'un colloque sur la propriété intellectuelle en collaboration avec le ministère de la Communication. Cette édition sera clôturée par la projection du film \'\'Lettres de Yarmouk\'\' du réalisateur palestinien Rachid Mashrawi. Le 17 Novembre 2015 SOURCE WEB Par Libération Tags : Unique voie pour Antibes– Richard Hubert– la Jordanie, l\'Irak, le Yémen, la Tunisie, le Liban, l\'Egypte et le Maroc– film Dib (Le Loup) du réalisateur Naji Abou Nouar de la Jordanie–Sous le sable de Babel du réalisateur irakien Mohamed Al Darraji, Moi, Nojoom, 10 ans, divorcée de la cinéaste Khadija Al Salami du Yémen, Challat de Tunis de la réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania, Ghadi du réalisateur Amin Dora du Liban, Sokkar Morr (Sucre amer) du réalisateur Hani Khalifa d\'Egypte, et L\'Orchestre des aveugle du réalisateur Mohamed Mouftakir du Maroc– Martin Hogdahl–The pirate bay away from keyboard– égyptien Gamal Soliman, l\'actrice marocaine Chaïbia Al Adraoui et la réalisatrice et actrice espagnole Ruth Armas– Nesreen Faour de Palestine, Khalid Issa, critique et journaliste d\'Egypte, et l\'écrivain et romancier Mohamed Al Sbouî de Tunisie–