Le cinéma marocain plébiscité

Le cinéma marocain plébiscité

● Avec 127 157 entrées, le long-métrage «Zéro» de Nourredine Lakhmari arrive en tête du box-office marocain. ● Les cinq premières places sont occupées respectivement par les films «Les chevaux de Dieu», «Road to Kaboul», «Les mécréants» et «Al Bayra», un signe que les Marocains se sont réconciliés avec leur cinéma. Ce sont les films marocains qui font le plein dans les salles obscures au détriment des films américains. Pas de changement pour le classement des films marocains dans le box-office au premier trimestre de l’année en cours. Avec 127 157 entrées, le long-métrage «Zéro» de Nourredine Lakhmari occupe toujours le fauteuil de leader. Ce succès auprès des guichets prouve que le polar noir est le genre qui attire le plus les cinéphiles marocains. Le film confirme également cette grande performance réalisée dès sa sortie en décembre 2012. En effet, ce film a bénéficié, entre temps, du «prestige d’avoir glané plusieurs prix, dont celui du meilleur film marocain et du meilleur acteur masculin au festival national du film de Tanger», explique le critique de cinéma Mohamed Bakrim. Selon les chiffres du box-office marocain qui viennent d’être actualisés, c’est «Les Chevaux de Dieu», un long-métrage de Nabyl Ayouch, inspiré du roman de «Les Étoiles de Sidi Moumen» de Mahi Binebine, qui arrive en deuxième position avec 69 180 entrées. Ce chiffre reste très important, selon les observateurs, puisque la sortie du film a coïncidé avec celle d’un grand nombre de productions marocaines proposées d’affilée en début de cette année. «Eu égard au nombre réduit de salles disponibles qui restreint la marge de manœuvre des distributeurs, le film de Nabyl Ayouch est tout de même bien placé pour figurer en bonne position lors du bilan annuel du cinéma marocain», estime M. Bakrim. Les deux films en tête de ce classement sont talonnés de très près du long métrage «Road to Kaboul» de Brahim Chkiri avec 26 933 entrées. Considéré unanimement comme «le film phénomène de 2012» par les critiques et observateurs, ce film conforte surtout par «son chiffre global record de 300 000 entrées, le situant parmi les plus grands succès de l’histoire du box-office marocain», ajoute-t-il. Concernant, les quatrième et cinquième positions, il n’y a également aucun changement. Après «Zéro», «Les chevaux de Dieu» et «Road to Kaboul», ce sont respectivement les films «Les mécréants» de Mohsine Besri et «Al Bayra» de Mohamed Abderrahmane Tazi qui confirment que la production nationale se porte bien et que sa réconciliation avec les cinéphiles marocains est plus que jamais d’actualité. Fraîchement réalisés en ce début d’année, les deux longs-métrages ont enregistré des chiffres importants en termes d’entrées : 21 097 pour «Les Mécréants» et 11 416 pour «Al Bayra». Le premier, même produit dans des conditions minimales, est, selon Bakrim, porté «très haut par une démarche “auteur” et sans tête d’affiche très médiatique». Pour lui, ce résultat souligne «l’existence d’un public potentiel pour un cinéma différent et novateur». En cinquième position, la comédie «Al Bayra», littéralement «Vieille jeune fille» n’a pas rencontré le succès escompté. «Se contentant d’une dizaine de milliers d’entrées, elle confirme que la thèse selon laquelle le public se passionne massivement pour les comédies ne fonctionne pas automatiquement», conclut Mohamed Bakrim. Bref, les chiffres du box-office arrivent à point nommé confirmer que le cinéma marocain est capable de remplir les salles obscures malgré une rude concurrence de la production internationale. C’est dire que l’avenir du 7e art national est au beau fixe. ________________________________________ Un succès sans appel Pour mieux appréhender la performance des films marocains par rapport aux productions internationales, le classement général du box-office permet d’affirmer que le succès est sans appel : les premières places reviennent au cinéma marocain. Cette logique s’impose depuis le début des années 2000. En atteste le premier trimestre 2013. En effet, «Zéro» et «Les Chevaux de Dieu» arrivent en tête suivis du film égyptien «Ala joutati», autrement dit «Sur mon cadavre», d’Ahmed Hilmi. Deux films américains viennent en cinquième et septième place. Il s’agit respectivement de «Jack Reacher» de Christopher McQuarrie (23 000 entrées) et de «Die Hard» ou «une belle journée pour mourir» de John Moore (12 500 entrées). Quant au film indien longtemps présent en tête du box-office, il connaît aujourd’hui une véritable éclipse. Titres • «Zéro» 127 157 • «Les chevaux de Dieu» 69 180 • «Road to Kaboul» 26 933 • «Les Mécréants» 21 097 • «Al Bayra» 11 416 • «Diabétique» 3 4 506 • «Femme écrite» 4 188 • «Un marocain à Paris» 3 237 • «La source des lions» 3 140 • «Mirages» 2 821 Publié le : 7 Mai 2013 – SOURCE WEB Par A.A., LE MATIN Tags : long-métrage «Zéro» de Nourredine Lakhmari- «Les Chevaux de Dieu», un long-métrage de Nabyl Ayouch- long métrage «Road to Kaboul» de Brahim Chkiri- «Les mécréants» de Mohsine Besri- «Al Bayra» de Mohamed Abderrahmane Tazi- le critique de cinéma Mohamed Bakrim-