TANGER LE COURT MÉTRAGE CHANGE DE SCÈNE

TANGER LE COURT MÉTRAGE CHANGE DE SCÈNE

C’EST À LA CINÉMATHÈQUE QUE SE DÉROULERONT LES PROJECTIONS 46 ŒUVRES DE 18 PAYS CONCOURENT AU TROPHÉE DE MEILLEUR COURT DE LA MÉDITERRANÉE La cinémathèque de Tanger a été créée sur initiative privée sur les locaux du mythique cinéma Rif de Tanger. Le lieu se veut un havre pour le cinéma de qualité Après des années passées au cinéma Roxy, le festival du Court métrage méditerranéen de Tanger change de décor et déménage à la Cinémathèque de Tanger. C’est là où se dérouleront les projections de la 11e édition de ce festival qui démarre lundi prochain. 46 réalisations représentant 18 pays sont en lice pour l’un des trophées de ce festival. Ils ont été sélectionnés parmi plus de 600 courts métrages que le comité d’organisation a reçus depuis l’ouverture de l’inscription, note-t-on auprès du Centre Cinématographique Marocain, organisateur de l’événement. Le Maroc devra être représenté par cinq films, «Margelle», d’Omar Mouldouira, « Entropya », de Yassine Marco, «Jezebel» de Amir Rouani, «Réglage», de Driss Gaïdi et Hicham Ragragui et enfin « la Malédiction » de Fayçal Boulifa. D’Algérie, a été sélectionné «Vie sans vie» d’Akram Zaghba, d’Egypte, «Fardi» de Karim El Shenawy, de Tunisie, «Abderrahmane» d’Elias Sfaxi, ainsi qu’autres œuvres de pays habituels de cette rencontre comme la France, l’Espagne, la Grèce, l’Albanie et le Montenegro, entre autres. Comme le veut la coutume du festival, l’une des matinées sera réservée à la projection d’œuvres réalisées par les étudiants des écoles de cinéma au Maroc. Il s’agit de six œuvres des centres de Mohamed El Gahs. Ce dernier, également président du jury, devra parler de «La possibilité Méditerranée formation de Rabat, Casablanca, Marrakech et Ouarzazate ainsi que Tétouan. Les réalisateurs de films des écoles composeront «un jury de jeunes» qui décidera du film qui remportera «le prix de la jeunesse» parmi les films de la compétition officielle. Un des moments forts de la compétition sera la traditionnelle leçon de cinéma. Cette dernière sera cette année à la charge de», une thématique en accord avec le tournant vers cette région du monde opérée dès le départ par le festival. Créée en 2006 lors de la 4ème édition du festival, la leçon de cinéma se veut un espace de réflexion et de débat qui permet d’évoquer l’expérience de diverses personnalités devant un public constitué essentiellement de jeunes réalisateurs des deux rives de la Méditerranée. SOURCE WEB Par Ali ABJIOU L’Economiste Tags : le festival du Court métrage méditerranéen de Tanger change de décor et déménage à la Cinémathèque de Tanger- 46 réalisations représentant 18 pays sont en lice- l’une des matinées sera réservée à la projection d’œuvres réalisées par les étudiants des écoles de cinéma au Maroc-«un jury de jeunes» qui décidera du film qui remportera «le prix de la jeunesse» parmi les films de la compétition officielle- <br /><br /><br />