ORIENTAL LE CRT AUX ABONNÉS ABSENTS

ORIENTAL  LE CRT AUX ABONNÉS ABSENTS



AUCUN SIGNE DEPUIS 4 ANS, LES PROFESSIONNELS CRIENT AU SCANDALE ILS RÉCLAMENT OFFICIELLEMENT AU WALI LA TENUE D'UNE AG LE CONSEIL RÉGIONAL RÉCLAME SES 4 MILLIONS DH DE CONTRIBUTION, JAMAIS UTILISÉS Trente quatre représentants d’agences de voyages, d’hôtellerie, restaurateurs, transporteurs touristiques au niveau de l’Oriental viennent d’adresser une lettre au wali de la région (dont L’Economiste détient copie) pour qu’il programme la tenue d'une assemblée générale du Conseil régional du tourisme. Ils reprochent à l’actuel bureau son absence totale de la scène et son incapacité à mettre en valeur les atouts dont regorge la région, précisent-ils. «Le CRT, organe censé promouvoir le secteur  touristique de la région, est aux abonnés absents. Aucune réunion n'a été tenue depuis quatre ans», confie Mohammed Brahimi, patron d’une agence de voyages. D’autres professionnels regrettent que le CRT les marginalise et qu’il n’ait lancé aucune mesure pour donner un coup de fouet au secteur. Des infrastructures de premier ordre sont obligées de baisser pavillon sept mois par an au niveau de l’une des plus belles stations balnéaire du pourtour méditerranéen. Idem pour le tourisme culturel, pour les randonnées de montagne, des hauts plateaux, ou saharien. Ces mêmes professionnels n’arrivent pas à comprendre pourquoi les instances concernées ne sont pas là pour les  encadrer, accompagner et développer la destination du Maroc oriental. Parmi les autres anomalies qui plombent le secteur, l’absence de circuit homologué pour la région, ce qui engendre un désordre total dans l’offre de package. Cela handicape aussi les opérateurs qui veulent négocier avec les tour-opérateurs internationaux. .L'Oriental est une région qui regorge de potentialités aussi bien au niveau culturel que touristique, de détente, de balnéaire ou autre. Mais faute de circuit homologué, les professionnels ne peuvent offrir de package et conclure ainsi des partenariats avec des TO . Le CRT est une association dotée d’une autonomie financière et d’une gestion commune Etat-privé. Il assure une planification rigoureuse et garantit une exécution coordonnée de la politique touristique. Ce qui explique pourquoi il est constitué par l’administration locale, les représentants régionaux des associations professionnelles, les instances régionales élues. Il est aussi appelé à diffuser auprès de ses membres, documentation, circulaires, brochures, ou ouvrages afin de les accompagner dans leurs démarches de promotion de leur région.  Ce n’est pas le cas pour l’Oriental. Pourtant, c'était dans l'objectif de remplir sa mission qu’il avait bénéficié d’une contribution de 4 millions de DH de la part du Conseil régional de l’Oriental (CRO). Et puisque aucun centime n’a été investi, le CRO demande à ce que cette subvention lui revienne pour l’exploiter dans d’autres secteurs. SOURCE WEB Par Ali KHARROUBI  L’Economiste Tags : Le CRT, organe censé promouvoir le secteur  touristique de la région, est aux abonnés absents- D’autres professionnels regrettent que le CRT les marginalise et qu’il n’ait lancé aucune mesure pour donner un coup de fouet au secteur- l’absence de circuit homologué pour la région, ce qui engendre un désordre total dans l’offre de package- Conseil régional de l’Oriental (CRO)-