Tourisme durable Le premier dispositif de veille sera lancé à Marrakech

Tourisme durable  Le premier dispositif de veille sera lancé à Marrakech



Selon le ministère du Tourisme, «le tourisme durable est une opportunité stratégique pour différencier le Maroc de son environnement concurrentiel». C’est confirmé. Marrakech-Tensift-Al Haouz sera bel et bien la région pilote pour la mise en œuvre du dispositif de suivi de la durabilité dans le tourisme. Le ministère du Tourisme explique ce choix par l’importance de la région dans le secteur touristique national. Une étude sera menée début 2014 pour élaborer la première édition du rapport régional du tourisme durable qui sera donc consacré à la région de Marrakech. Un appel d’offres (A.O) vient d’être lancé à cet effet. Dans le document accompagnant cet A.O, le département de Lahcen Hadad rappelle que le pilotage de l’exécution de la Vision 2020 s’appuie sur un dispositif intégré de suivi de la durabilité touristique. Cet outil permet d’assurer au niveau national son pilotage stratégique et de garantir à l’échelle régionale une prise en considération des impératifs de durabilité dans les projets touristiques. C’est dans ce contexte que le ministère du Tourisme et celui de l’Énergie, des mines de l’eau et de l’environnement ont signé en mars dernier une convention-cadre pour la mise en place d’un dispositif de suivi de la durabilité dans le tourisme articulé autour d’un set d’indicateurs de développement durable. Ce dernier prend en considération le respect des seuils de densité touristique, l’impact du développement touristique au niveau régional sur l’environnement, l’impact socio-économique ainsi que la perception du touriste de la durabilité tout au long de son expérience touristique. Des comités thématiques régionaux «durabilité touristique» seront créés à cet effet. Ils seront logés au sein des observatoires régionaux de l’environnement et du développement durable (OREDD), mis en place par le département de l’Environnement à travers des conventions de partenariat avec les Wilayas et les Conseils des régions. «Aussi, en raison de son importance stratégique et de son poids touristique, la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz fera-t-elle l’objet de région pilote et accueillera-t-elle la première phase de mise en œuvre du dispositif de suivi et d’implantation de ses indicateurs à partir de l’année 2013», soulignent les responsables du tourisme. L’étude, objet de l’A.O, a ainsi pour objectif d’assurer un accompagnement technique visant l’opérationnalisation de ce dispositif dans la région pilote. Le consultant sera amené entre autres à réaliser des enquêtes sur le terrain dont les résultats seront intégrés dans le système d’information régional de l’environnement (SIRE) de l’OREDD. Sur la base des données collectées et traitées, le prestataire procédera à une analyse thématique et spatio-temporelle des indicateurs liés à la durabilité. Son travail devra aboutir sur l’élaboration de cette 1re édition du rapport régional du Tourisme durable dans un contexte national. Le rapport comprendra les fiches indicatrices et une analyse quantitative et qualitative de la durabilité dans la région (y compris une comparaison avec les normes et standards aux niveaux national et international) qui serviront notamment d’aide à la prise de décision. La livraison de ce rapport est prévue pour 2014. Entre 2015 et 2020, ce dispositif sera élargi à l’ensemble du territoire national. Pour le gouvernement, ce dispositif est d’une grande importance puisqu’il met l’accent sur l’axe stratégique que revêt la durabilité dont les atouts sont susceptibles d’améliorer le marketing de l’offre touristique marocaine. «L’adoption d’un modèle spécifiquement marocain du tourisme durable en plus d’être une opportunité stratégique pour différencier le Maroc de son environnement concurrentiel, est également un défi multiple à relever : préservation des ressources, maintien de l’authenticité socioculturelle, développement et bien-être des communautés d’accueil», expliquent les responsables du ministère du Tourisme. Selon eux, la Vision 2020 a été élaborée en suivant une démarche analytique «exhaustive et rigoureuse» en matière de durabilité. Car les contraintes socio-économiques et environnementales des sites touristiques ont été «scrupuleusement» étudiées pour en ressortir les «seuils de densité touristiques» à ne pas dépasser pour chaque territoire touristique. L’analyse des marges de développement des territoires a ensuite permis de fixer une ambition différenciée pour chaque territoire touristique en termes de durabilité et a orienté la fixation des objectifs de croissance des arrivées de touristes à horizon 2020. Ce dispositif permettra ainsi d’assurer une meilleure visibilité de la stratégie touristique qui prône l’équilibre entre la création de la valeur ajoutée, la répartition de la richesse et la préservation de l’environnement, à travers une démarche intégrée de développement durable. 16 décembre 2013 – Source web Par Moncef Ben Hayoun, LE MATIN Tags : le tourisme durable est une opportunité stratégique pour différencier le Maroc de son environnement concurrentiel- Une étude sera menée début 2014- la Vision 2020 s’appuie sur un dispositif intégré de suivi de la durabilité touristique- Des comités thématiques régionaux «durabilité touristique» seront créés- observatoires régionaux de l’environnement et du développement durable (OREDD)- conventions de partenariat avec les Wilayas et les Conseils des régions- la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz fera-t-elle l’objet de région pilote- les résultats seront intégrés dans le système d’information régional de l’environnement (SIRE) de l’OREDD-