Tourisme la SMIT veut faire de Casa et Rabat des destinations mondiales

Tourisme   la SMIT veut faire de Casa et Rabat des destinations mondiales



Le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad. Crédit : DR Malgré la crise, 18 milliards de dirhams ont été investis dans le secteur touristique en 2014. La SMIT veut faire de Rabat et Casablanca «des destinations mondiales». La Société Marocaine de l’Ingénierie Touristique (SMIT) a dressé le bilan de son activité en 2014 à l’occasion  son Conseil de surveillance tenu à Rabat , lundi 22 décembre. Selon le bilan, les investissements dans l’industrie touristique en 2014 se sont élevés à 2 milliards de dollars, soit environ 18 milliards de dirhams. Et ceci « en dépit d’une conjoncture économique internationale difficile» a remarqué le ministre du Tourisme Lahcen Haddad, lors de la réunion du conseil de surveillance. Cette dernière somme incluse, la SMIT a drainé des investissements d’un montant total de 7 milliards de dollars soit 63 milliards de dirhams depuis le lancement de la vision 2020, le 30 novembre 2010, grâce à la diversification des sources de financement . Elle a réalisé ainsi 57% des objectifs prévus à l’horizon 2020. De même, la SMIT a réalisé 365 millions de dirhams de chiffre d’affaires en 2014, alors que son résultat d’exploitation s’est chiffré à 79 millions de dirhams.        Lire aussi : Tourisme: pas de «Vision 2020» sans plus de financements Faire de Rabat et Casablanca «des destinations mondiales» Imad Barrakad, le président du directoire de la SMIT, a pour sa part précisé que l’année 2014 a été marquée par l’enrichissement de l’offre culturelle, par la consolidation de la destination Marrakech et le développement de nouvelles destinations. Rabat, Casablanca et Tanger sont les trois villes qui se sont démarquées par les investissements engagés, en grande partie, grâce au Fonds marocain de développement touristique en association avec les Fonds souverains des pays du Golfe. La SMIT a de grandes ambitions pour Rabat et Casablanca. La Société rêve de  hisser ces deux villes «au rang des destinations mondiales les plus prestigieuses avec la création de deux cités de loisirs et de culture» . Notamment grâce à la création de musées, théâtres, bibliothèques, centres d’interprétation, marinas, restaurants, cafés, Mall et d’hôtels haut de gamme. Trois corridors pour le tourisme rural en 2015 L’année 2014 s’est aussi distinguée par la structuration des corridors touristiques thématiques autour du développement du tourisme rural et de nature. Une convention  a été paraphée dans ce cadre en septembre dernier entre le gouvernement et la SMIT, d’un montant de 2,4 milliards de dirhams, qui est censé permettre la création de plus de 25 000 emplois sur la décennie. En ce qui concerne le plan d’action 2015, « la SMIT prévoit d’intensifier ses actions de promotion et de démarchage des investisseurs à l’international » selon le président de la SMIT. De même, la SMIT compte lancer plusieurs appels à manifestation d’intérêt, en partenariat avec les centres régionaux d’investissement, pour la réalisation de projets structurants tels que le Centre de convention à Marrakech, le Centre d’exhibition à Tanger, la constellation des Resorts thématiques à Fès et Meknès autour de l’histoire du Maroc. Le tourisme rural et de nature ne sera pas du reste. Trois corridors touristiques seront lancés dans le cadre son développement. Enfin, la SMIT va consacrer l’année 2015 « à la régularisation de la situation foncière », a précisé Lahcen Haddad. 23 Décembre 2014 SOURCE WEB Par Tel Quel Tags :casablanca-chiffres d'affaires-emploi-investissement-projet-Rabat-tourisme