Qu’est ce qui fait rire Lahcen Haddad ?

Qu’est ce qui fait rire Lahcen Haddad ?



Crédits Photos : © Adnan Hakoun Dans un contexte mondial et régional difficile, Le Maroc fait figure d’exception… Pour le secteur du Tourisme, plusieurs facteurs laissent à présager que la reprise est entrain de devenir une donnée structurante. Indicateurs au vert, CPR finalisés et signés pour la majorité, plusieurs investissements concrétisés, grands évènements dans le pays qui drainent de nombreux touristes…Le ministre du Tourisme à donc de quoi sourire et même rire !!! On ne peut pas dire que Lahcen Haddad soit arrivé, à la tête du département du Tourisme, dans la meilleure conjoncture. Crise économique mondiale, printemps arabe… Ces deux dernières années, les facteurs critiques sont nombreux… Ce qui n’était pas pour lui faciliter la tache.Pourtant le pays continu de résister et fait figure de véritable rescapé dans la région.Et les chiffres le confirment…Selon les statistiques du département du tourisme qui viennent de tomber, l’activité touristique durant le mois d’Août a enregistré une performance de +35% en termes d’arrivées touristiques aux postes frontières, et une augmentation des nuitées dans les établissements touristiques classés de l’ordre de +25%. Les recettes en devises, quand à elles, ont connu une progression de +26% pour ce mois d’août par rapport à la même période de l’année précédente. …Des résultats qui confortent le trend positif des huit premiers mois de l’année 2013 puisque les arrivées aux postes frontières cumulées se sont établis à +7%, soit 7,02 millions de visiteurs, contre 6,58 millions pour la même période de l’année dernière. Les nuitées totales réalisées dans les établissements d’hébergement touristique classés pour la période janvier-août 2013 ont enregistré une hausse de +9% par rapport à la même période de 2012.Dans la même logique, l’activité touristique des non-résidents au Maroc a ainsi généré 38.8 milliards de dirhams de recettes en devises pour cette période, contre 38 milliards en 2012, soit une progression de +2.1%. La majorité des CPR signés Au delà des chiffres, Lahcen Haddad a également de quoi se réjouir puisque au jour d’aujourd’hui, la majorité des contrats-programmes régionaux sont signés. Ce qui signifie que la mise en œuvre de la Vision 2020 est enclenchée puisque chaque région bénéficie, à présent, pour son développement touristique, du soutien de l’ensemble des parties prenantes(autorités locales, élus et professionnels de la région) pour mettre en place les mesures qui s’imposent pour stimuler la croissance et la création de nouveaux lits.Dernier évènement en date, la feuille de route régionale et territoriale en matière de développement touristique de la Région de Taza-Al Hoceima-Taounatea été signée le 20 septembre dernier. Pour assurer son développement touristique, la région bénéficiera du lancement de 37 projets dont 3 projets structurants. Ce qui permettra de densifier le tissu de l’offre touristique régionale avec la mise sur le marché de près de 9000 lits supplémentaires, afin d’accueillir près de 225 000 touristes à horizon 2020, et de quintupler ainsi ses recettes touristiques annuelles. L’ambition pour la région étant d’assurer l’émergence d’une nouvelle destination moderne sur le bassin de la Méditerranée.Selon le ministère du Tourisme, « seuls 3 ou 4 CPR sur un total de 16 ne sont pas encore signés et ce n’est qu’une question de calendrier pour qu’ils le soient. »Dans le même temps, de grands évènements ponctuels sont organisés un peu partout dans le pays et contribuent à booster l’activité touristique. La semaine dernière, le congres de l’AFEM a réunit plus de 800 participants à Marrakech, cette semaine, «le sommet mondiale des dirigeants locaux et régionaux» réunit plus de 3000 participants qui sont logés toute cette semaine sur l’axe Rabat- Temara-Skhirat et Casablanca et en décembre, ce sont plus de 100.000 visiteurs sur 10 jours qui sont attendus a Marrakech et Agadir pour la Coupe des clubs champions. Pour ne citer que ces exemples.En matière d’aérien, où il reste encore beaucoup a faire. Des signes encourageants des compagnies sont comme même à signaler. Apres avoir boudées la destination, certaines compagnies Low Cost comme Ryanair ont renforcé leurs dessertes sur le Maroc et la compagnie nationale Royal Air Maroc a, quand à elle, augmenté ses fréquences au départ de nouveaux aéroports. Une convention sera d’ailleurs signée dans les prochains jours, entre la RAM et l’ONMT et de grandes annonces sont attendues à cette occasion.Sans compter que depuis quelques mois, Lahcen Haddad peut s’appuyer sur Abderrafie Zouiten qui a pris les rennes du fameux Office national marocain du Tourisme. Son expérience du Tourisme et du Transport Aérien est un gage supplémentaire pour le ministre qui a dorénavant, un collaborateur de taille, très bien introduits dans les milieux d’affaires, pour stimuler la promotion du secteur et contribuer à la concrétisation des mesures de la Vision 2020. Des projets d’investissements structurants Dans un tout autre volet, celui de l’investissement, l’année 2013 a été marquée par l’adhésion d’opérateurs internationaux, leaders de l’industrie hôtelière, à l’instar de Four Seasons et Hyatt au niveau de Taghazaout Agadir, le Ritz Carlton à Marrakech, Sol Mélia et Pierre & Vacances à Saïdia…Cette année a été également marquée par la contractualisation de projets structurants de la vision 2020 notamment la signature d’un mémorandum d’entente pour le développement d’un eco-resort à dakhla par le groupe émirati Al Shafi groupe.Et cerise sur le gâteau, l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) vient de publier ses dernières statistiques concernant le nombre de touristes par pays pour l’année 2012. Le Maroc arrive en deuxième position des pays les plus visités d’Afrique avec 9,4 millions de visiteurs, détrônant dans la foulée l’Afrique du Sud. Le Royaume est devancé par l’Égypte qui caracole toujours en tête avec 11,2 millions d’arrivées et qui rattrape un peu de son retard dû au printemps arabe.Et selon les prévisions de l’OMT, le Moyen-Orient et l’Afrique devraient également plus que doubler leurs arrivées d’ici à 2030 et passer de 50 à 134 millions, soit une part de marché de 7% contre 5% actuellement.Dans le même temps, Le magazine français « l’Eco touristique » a levé le voile sur les destinations préférées des touristes français en 2012, lors de l’ouverture du salon Top Resa, la semaine dernière, à Paris. Selon le magazine, « Le Maroc qui reprend du poil de la bête retrouve son niveau d’avant-crise. Il a accueilli 1,7 millions de touristes hexagonaux en 2012 et se classe ainsi comme la cinquième destination après l’Espagne, l’Italie, la Grande Bretagne et le Portugal. »Le secteur touristique marocain a ainsi le vent en poupe. Certes, il reste encore beaucoup a faire, notamment en matière de dessertes aérien, de qualité de service, de fiscalité ou encore d’actions concrètes pour stimuler la concrétisation des nouvelles stations balnéaires… mais la tendance est bonne et s’ancre dans la durée… Donc les meilleurs espoirs sont permis… Pour l’heure, Lahcen Haddad peut donc sourire et nous aussi ! SOURCE WE Par A.J  Toursma Post Tags : La majorité des CPR signés- Des projets d’investissements structurants-