TOURISME L\'ANNÉE DÉMARRE MAL CHUTE DE 60% DES RÉSERVATIONS CHEZ LES VOYAGISTES FRANÇAIS EN JANVIER

TOURISME L\'ANNÉE DÉMARRE MAL   CHUTE DE 60% DES RÉSERVATIONS CHEZ LES VOYAGISTES FRANÇAIS EN JANVIER



Le Portugal a récupéré une bonne partie des départs de voyage des Français, au détriment des destinations maghrébines comme le Maroc Il faut désormais parler d’effet «Charlie», après celui du Quai d’Orsay. Les voyagistes français affichent une perte nette de 60% sur les réservations lors du mois de janvier dernier, en comparaison avec le même mois en 2014. Les revenus, eux, ont évidemment suivi la même plongée en chutant de 63%. Ce sont les chiffres récents que vient d’annoncer le Syndicat national français des professionnels du voyage. La corporation vient de livrer son baromètre mensuel, augurant d’un début d’année difficile pour l’attraction touristique du Royaume, encore sous le coup des amalgames. Cette fois-ci, ce sont les attentats de Paris du 7 janvier dernier qui sont directement pointés du doigt. Sur les départs effectifs, la tendance est évidemment la même. La destination a perdu 38% sur le nombre de touristes français reçus, un recul qui se répercute directement sur le volume de business (-30%). Dans la région méditerranéenne, c’est plutôt le Portugal qui a été au centre des convoitises des touristes français sur le mois de janvier dernier. La destination a largement profité, à offres quasi similaires, du mal de séduction – conjoncturel – du Maroc auprès des touristes français. Les réservations vers ce pays ont progressé de 47% en termes de volume de passagers, ainsi que de 47% en business. L’Espagne et la Grèce sont dans le même cas de figure que le Maroc. A la seule différence que les baisses de réservations sont beaucoup plus maîtrisées, avec respectivement -6 et -16%. Ces replis sont surtout justifiés par une contraction des baisses de dépenses de voyages. Mais tout reste à nuancer: d'abord, janvier est généralement une période plutôt creuse dans le calendrier touristique du Maroc. De plus, meme si elles pèsent encore près de 40% des canaux  de vente, les agences de voyages ne sont plus les seules sur le créneau. Elles sont sérieursement bousculées par les sites de vente en ligne. Du côté de la tutelle du secteur, c’est le branle-bas, même si d’aucuns en relèvent la lente réactivité. Une cellule de veille public-privé a été mise en place le 14 janvier 2015 pour anticiper le comportement de certains marchés stratégiques au tourisme marocain. 3 Mars 2015 SOURCE WEB Par Safall FALL L’ECONOMISTE Tags : Le Portugal a récupéré une bonne partie des départs de voyage des Français, au détriment des destinations maghrébines comme le Maroc- perte nette de 60% sur les réservations- Syndicat national français des professionnels du voyage- janvier est généralement une période plutôt creuse dans le calendrier touristique du Maroc-