5 Mdhs et une expertise pour améliorer les perspectives d’emplois des jeunes dans le Tourisme

5 Mdhs et une expertise pour améliorer les perspectives d’emplois des jeunes dans le Tourisme



IFC, membre du Groupe de la Banque Mondiale, le Ministère du Tourisme et l'Observatoire du Tourisme du Maroc ont signé ce jour un accord de partenariat visant l’amélioration des perspectives d’emplois des jeunes au Maroc. Plus de 5 Mdhs seront injectés. Grâce à cet accord de partenariat, la Société financière internationale –IFC, membre du Groupe de la Banque Mondiale, apportera conseil et expertise au Ministère et à l’Observatoire du Tourisme pour aider les jeunes à trouver un emploi. Pour ce faire, des volets emplois et métiers au sein de l'Observatoire du Tourisme et un programme pour l’amélioration du dispositif de formation du Ministère seront mis en place.La durée de la mission d’assistance technique de la SFI sera de de 30 mois. Le budget estimé pour la réalisation de ce projet est de 653 674 dollars (environ 5,4 Mdhs). La contribution de l’Observatoire est déterminée à hauteur de 15% du budget total du projet.La SFI, pour sa part mobilisera 85% des ressources financières nécessaires au projet, coordonnera les actions avec les parties prenantes, notamment les fédérations métiers et autres associations professionnelles. Dans le même temps, elle lancer les consultations et sélectionnera le consultant en concertation avec les membres du comité de pilotage; Et enfin, fournir a l’assistance technique nécessaire à la réalisation des deux objectifs du partenariat. «Le développement des compétences est une priorité pour l’industrie du tourisme» souligne Lahcen Haddad, Ministre du Tourisme du Maroc. «Le partenariat avec IFC nous permettra d’améliorer la qualité des programmes deformation et l’employabilité des jeunes. Cela favorisera le développement économique du pays, notamment grâce à un secteur du tourisme en plein essor» ajoute-t-il.Kamal Bensouda, Président de l’Observatoire du Tourisme du Maroc, a quand à lui, précisé «qu’ en recensant et en donnant accès aux informations sur les tendances du marché, les entreprises pourront affiner leurs décisions et les étudiants auront une connaissance plus précise des opportunités de formation, d’emploi et de carrière».Ali Ghanam, Président de la Confédération Nationale marocain du Tourisme a, également, ajouté «qu’à travers les prestations qui seront fournies par la SFI et les experts qui travailleront sur ce projet, nous allons pouvoir assurer une meilleure transparence dans les volets de l’emploi et des compétences, une meilleure assurance qualité à travers les référentiels qui seront revus et améliorés et nous allons permettre aux établissements de formation du ministère de tutelle d’être de véritables laboratoires et pépinières des professionnels du secteur». Cet accord entre dans le cadre de l’initiative E4E (Education for Employment for ArabYouth) d’IFC à destination de la jeunesse arabe qui s’appuie sur des partenariats public- privé pour doter les jeunes futurs actifs de la formation et des compétences requises par les entreprises. «Les jeunes doivent posséder les compétences nécessaires pour réussir dans le monde du travail, sinon ils continueront de rencontrer des difficultés pour trouver un emploi, même dans les secteurs en forte croissance » confirme Joumana Cobein, Chef du bureau Maghreb d’IFC. «Il est impératif de former les jeunes en fonction des besoins des employeurs et de développer leur esprit entrepreneurial pour les aider à lancer leur propre activité» ajoute-t-elle. Pour rappel, ce projet est réalisé grâce au soutien de la Banque islamique de développement, du Gouvernement des Pays-Bas, du Secrétariat d'Etat suisse aux affaires économiques et de UKaid. Aujourd’hui, au Maroc, le tourisme, emploie directement près d’un demi-million de personnes et représente près de 8% du PIB. Pour soutenir sa forte croissance, le secteur doit donc former 130.000 jeunes aux différents métiers du tourisme et pallier la disparité entre les formations dispensées et les besoins des entreprises. L’intérêt pour l’emploi des jeunes est donc crucial dans cette étape du développement du secteur. SOURCE WEB Par N.M  Tourisma Post Tags : emplois des jeunes au Maroc- Société financière internationale –IFC- l’Observatoire du Tourisme- soutien de la Banque islamique de développement- Gouvernement des Pays-Bas-Secrétariat d'Etat suisse aux affaires économiques et de UKaid- le tourisme, emploie directement près d’un demi-million de personnes et représente près de 8% du PIB-