Festival Chbika province de Tan Tan La mer le désert et la culture en partage

Festival Chbika   province de Tan Tan   La mer   le désert et la culture en partage

● Le temps d’un festival, la culture hassanie et le patrimoine de la région du sud du Maroc seront en fête les 15 et 16 septembre ● La huitième édition du Festival Chbika promet un programme riche en activités culturelles, artistiques et sportives. Les courses de dromadaires connaissent la participation de concurrents de différentes provinces du sud du Royaume. Icône du Sahara et de la mer et symbole de la culture hassanie, la région Chbika, dans la province de Tan Tan, recèle des trésors que son festival tente de dévoiler chaque année. Après sept éditions, qui ont connu un succès certain, la huitième édition du Festival Chbika s’annonce riche en activités et en festivités. Placé sous le thème «Partenariat et coopération pour le développement de Chbika», ce festival continue sur sa lancée et fonctionne comme levier de développement et de promotion de la culture de la région. Aussi, du 15 au dimanche 16 septembre, Chbika, située 125 km au sud de Guelmim, sera-t-elle le réceptacle d’un événement célèbre pour ses courses de dromadaires, mais pas seulement. Autour de cette compétition qui met en exergue la place du chameau dans la culture sahraouie, tout un programme, riche et varié est conçu pour donner à cette manifestation les dimensions d’une véritable fête. Au menu, donc, des soirées artistiques qui seront animées par des artistes et des troupes de renom telles Jil Jilala, Hamad Allah Rouicha, la troupe Reggada d’Oujda ainsi que d’autres troupes locales et nationales. Une manière de célébrer le patrimoine musical local, mais également de rendre hommage à d’autres genres musicaux. Une place de choix sera également réservée à la poésie hassanie, fleuron de la culture du désert, qui ne cesse d’inspirer les poètes. Sous une tente dédiée à cet art, des poètes rivaliseront de génie pour proposer à l’assistance leurs dernières créations. Éclectisme, dialogue et échange culturel sont donc les maîtres mots de cet événement. Et c’est dans cet esprit que le festival de Chbika accueillera une importante délégation des îles Canaries, invitée d’honneur de cette édition. «Les îles Canaries seront l’invité d’honneur de cette VIIIe édition organisée en partenariat avec le ministère de l’Intérieur, la préfecture de Tan Tan, l’Agence pour le développement des provinces du Sud, le groupe Orascom (pour le développement de Chbika), ainsi que d’autres institutions publiques et privées. À cette occasion, une délégation de plus de 50 responsables des îles Canaries de haut niveau sera présente. Cet événement sera également marqué par la présence d’ambassadeurs de plusieurs pays amis et d’hommes d’affaires», soulignent les organisateurs. Le sport ne sera pas en reste dans ce festival qui verra l’organisation d’un tournoi de tir à la mémoire de feu Haj Ouberka, le dimanche 16 septembre. Toutes les disciplines sont ainsi mises au service de la promotion touristique de cette région qui vient d’ouvrir un grand chantier pour la réalisation d’un village touristique. Plus que jamais, la culture est un levier pour le développement économique. ________________________________________ Les richesses écologiques de Chbika Créée en 1992, la commune rurale Chbika s’étend sur une superficie globale de 3 230 km² dont 350 km² enregistrés à la Conservation foncière. Elle dispose d’une bande littorale de 70 km. Sa population est estimée à 1 000 habitants. La commune est bordée au nord par la municipalité d’El Ouatya, à l’ouest par la commune Abtih et au sud par Akhfenir (province de Laayoune) et à l’ouest par l’océan Atlantique. Elle se situe à 50 km au sud de la ville de Tan Tan qui dispose d’un aéroport qui permettra de faciliter l’accès des touristes du monde entier à Chbika. La commune de Chbika regorge de richesses écologiques à forte valeur ajoutée que les responsables locaux veillent à exploiter tout en tenant à les maintenir dans tous les projets touristiques programmés dans la région. La commune est réputée pour sa richesse ornithologique, notamment les flamants roses ainsi que d’autres oiseaux migrateurs qui, présents dans la région entre octobre et mars, attirent un nombre important de touristes marocains et étrangers. Chbika est connue aussi par ses nécropoles vieilles de 600 ans et par des grottes situées près de Abtih au sud-est. Publié le : 5 Septembre 2012 - Kenza Alaoui, LE MATIN