M'hamid El Ghizlane Lancement de la 15e édition du Festival international des nomades

M'hamid El Ghizlane	 Lancement de la 15e édition du Festival international des nomades

L’association «Nomades du monde» lance du 22 au 24 mars la 15e édition du Festival international des nomades à M'hamid El Ghizlane, dans la province de Zagora. Cette manifestation culturelle donne au public local et international accès à des arts et traditions ancestraux. Au programme, trois jours de musique, de débats, de sports traditionnels et de gastronomie. Des artistes venant de Hongrie, du Niger, de Mauritanie, du Mali, d’Algérie, de France et du Maroc prendront part au festival. Selon les organisateurs, une quinzaine de concerts en plein air animeront les nuits au centre de M'hamid. «La programmation musicale est élaborée afin d’offrir un équilibre entre artistes de renommée internationale et ceux en devenir. L’objectif est de toucher un public varié, créer des liens et renforcer la dimension fraternelle de l’évènement», explique le directeur de l’évènement, Noureddine Bougrab. Et d’ajouter que si les nuits sont consacrées à la magie des sons croisés, les jours s'ouvrent aux activités traditionnelles des nomades sahariens. S'entrecroiseront les joueurs de hockey sur sable connu localement sous le nom «mok'hach», les compétiteurs de la course de dromadaires que l'on appelle «ellaz». On organisera également un concours de préparation du pain de sable, «la mella» ainsi qu'une démonstration d'installation de tentes nomades.

Une autre tradition, celle de la palabre, sera mise en valeur lors des débats, exposés et ateliers dans le forum des Nomades. Les thèmes seront centrés sur le patrimoine et l'histoire de cette région Drâa-Tafilalet. «Cet ancien carrefour culturel fut une étape cruciale du commerce transsaharien. Mais comment réfléchir à des solutions pour l'avenir du nomadisme dans un Sahara qui a vu sa population de nomades se réduire de 70% cette dernière décennie ? Des spécialistes nationaux et internationaux livreront leurs visions», souligne Noureddine Bougrab. Les festivaliers pourront aussi découvrir le souk du lundi, ses couleurs et senteurs. Selon les organisateurs, cette découverte complèterait la visite de l'exposition de produits du terroir et d'artisanat du Maroc spécialement construite pour le festival. Selon le directeur de l’évènement, «le festival est un événement fédérateur qui, d’une part, met en valeur le patrimoine des nomades et fait rayonner la culture hassanie et, d’autre part, appuie l’économie locale en contribuant à l’attractivité de M’hamid El Ghizlane dans la région Drâa-Tafilalet et en incitant les spectateurs de toutes origines à visiter les lieux». Noureddine Bougrab, enseignant d'arabe classique dans l'école de M'hamid, insiste sur l'implication des jeunes pour le bon déroulement du festival qui a accueilli 20.000 personnes et 300 intervenants en 2017. «Nous en attendons encore plus cette année», déclare-t-il. Cet évènement est le fruit d'une collaboration étroite entre l'association «Nomades du monde» et des partenaires régionaux Et nationaux.

Le 05/02/ 2018                  

Source Web : Le Matin

Les tags en relation

 

Les articles en relation