LANCEMENT D’UNE CAMPAGNE DE BOYCOTT DU POISSON

LANCEMENT D’UNE CAMPAGNE DE BOYCOTT DU POISSON

Nouvel appel à boycotter un produit lancé ces dernières heures sur la toile, concernant cette fois-ci, le poisson, avec pour slogan « Laissez-le Pourrir » (Khalih yakhnaz).

A première vue, cette campagne est appelée à connaître un certain succès, puisque bien relayée sur les réseaux sociaux, tout comme la première toujours en cours, qui concerne, elle, les stations service Afriquia, l’eau minérale Sidi Ali et le lait Centrale.

Il faut dire que concernant le poisson, les prix ont atteint des sommets, du reste comme pendant le ramadan de l’année dernière. Il faut compter , à titre d’exemple, 80 dhs pour les soles et le merlan de qualité moyenne et jusqu’à 150 dhs pour les crevettes. Une flambée des prix qui n’a qu’une seule explication, le rôle des intermédiaires, à l’origine de cette spirale et cette effervescence autour des produits de la mer.

Cette nouvelle campagne de boycott qui pourrait se prolonger au-delà du mois sacré si le poisson ne retrouve des prix plus raisonnables et si la spéculation des intermédiaire ne cesse pas, pourrait constituer un avertissement pour l’avenir concernant d’autres produits de consommation et probablement s’installer dans la durée. De quoi perturber les marchés et les circuits de production et de distribution qui s’en trouveraient chamboulés.

La balle est désormais dans le camp des pouvoirs publics qui doivent veiller au contrôle rigoureux des prix et mettre fin au désordre régnant

Le 12 Avril 2018

Source Web : Actu-Maroc

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Nœud social

Nœud social

Que d’étonnements dans l’enquête sur le boycott des trois marques/entreprises! (Cf. ci-contre ainsi que 4 pages de chiffres et d’analyses). Au moment o...