Tourisme Casablanca Bilan la métropole est sur la bonne voie

Tourisme Casablanca    Bilan    la métropole est sur la bonne voie

● Casablanca est la sixième destination la plus convoitée par les touristes étrangers en Afrique et dans le monde arabe, d’après l’étude «Global Destination Cities Index» de MasterCard. La première place est occupée par Dubaï. En 2012, plus de 2 millions de touristes ont afflué à la cité blanche. Des touristes étrangers parcourant les ruelles de l’ancienne médina. En matière de tourisme, la métropole est en forte progression. Il faut dire que le Programme de développement régional touristique (PDRT) de la ville, instauré en 2006, a bien porté ses fruits. Depuis, la ville affiche une moyenne annuelle de progression de 8%. Pour l’année 2012, la capitale économique a enregistré une croissance de 10% sur le nombre de nuitées et 9% pour les arrivées. «Nous avons été choisis dernièrement par le New York Times parmi les 50 destinations mondiales à visiter. Ceci n’est pas dû au hasard. Nous avions établi en 2006 un programme qui avait pour mission stratégique de s’ouvrir sur 24 chantiers, dont plus de 80% ont été réalisés. Par rapport à l’année précédente, le trafic international a connu une augmentation de 9% des touristes en provenance de l’étranger, ainsi que 18% des touristes locaux. Parallèlement, le taux de remplissage des hôtels de la métropole a été de 52%, culminant à 60% pour les hôtels 5 étoiles», nous confie Saïd Mouhid, directeur général du Centre régional du tourisme de Casablanca (CRT). La capitale économique ne se positionne désormais plus que sur le tourisme d’affaires, mais elle se développe aussi dans le tourisme de shopping et de loisirs. D’ailleurs, la mise en place du système de détaxe, ainsi que les réductions sur les billets d’avion ont fortement contribué à attirer davantage de touristes, surtout ceux issus de l’Afrique subsaharienne et du Maghreb, la Tunisie en tête. De ce fait, entre 2005 et 2013, la ville blanche a doublé sa capacité d’hébergement, elle est ainsi passée de 8 000 lits classés à plus de 16 000. De même, 8 000 lits supplémentaires sont en phase de création. Pourtant, avant 2006, le secteur touristique de la ville était mal exploité, notamment son front de mer. C’est d’ailleurs le point mis en valeur dans ce programme, à travers le réaménagement de la corniche et la création d’hôtels. En effet, durant cette période, 43 hôtels ont vu le jour. Ces chiffres ne s’arrêteront pas là puisque le développement des «malls» (Morocco Mall et Anfa Palace) aura certainement un impact positif sur le tourisme commercial. «L’introduction des hôtels s’est faite progressivement et en file d’attente, c’est-à-dire que plus la demande augmentait, plus des établissements ouvraient leurs portes. Nous avons établi un nouveau programme pour l’année 2020. Ce dernier vise à faire valoir l’offre, contrairement au PDRT qui était axé sur les infrastructures. Dans ce sens, 46 chantiers complémentaires ont été programmés, dont les signatures de contrats se feront bientôt. Il s’agit, entre autres, du réaménagement du parc de la Ligue arabe, de la nouvelle gare de Casa-Port, de la Marina et du complexe résidentiel Anfa Palace», explique Said Mouhid. Et de préciser : «De son côté, le parc Sindibad sera rénové pour être au niveau des grands parcs internationaux. Il y a également un aquarium qui est en phase de construction à la Marina de Casablanca, ainsi que 3 golfs entourant la ville. Un ensemble de grands projets qui vont donner une autre dimension a cette ville». Casablanca disposant du premier aéroport du Royaume, sa fréquentation ne peut que croître à l’avenir. En tout cas, avec toute l’offre disponible, la durée de séjour des touristes pourrait nettement accroître. Croisons les doigts ! Une touche de culture L’avenir du tourisme culturel de Casablanca s’annonce au beau fixe. Plusieurs projets sont en cours de développement, notamment la création de l’Académie des arts et le projet du Grand théâtre. Ce dernier, dont les travaux qui devraient débuter en septembre 2013, sera bâti sur une superficie de 24 000 m2 et sa porte principale donnera sur la place Mohammed V. La réalisation de ce projet nécessite un investissement de 1,4 milliard de dirhams mobilisés conjointement par le Conseil de la ville, le Budget général de l’État, le ministère de l’Intérieur et le Fonds Hassan II. Repères •Augmentation de 10% sur les nuitées et 9% sur les arrivées. •Taux de remplissage des hôtels : 52%. •Hôtels 5 étoiles : 60%. •46 chantiers programmés d’ici 2020. Publié le : 16 Mars 2013 – SOURCE WEB Par M.L, LE MATIN Tags : PDRT Casablanca-progression touristique de 10%- Casablanca parmi les 50 destinations mondiales à visiter-taux de remplissage 56 et 60% selon 4 ou 5 étoiles- réaménagement de la corniche-46 chantiers complémentaires- réaménagement du parc de la Ligue arabe-de la nouvelle gare de Casa-Port-de la Marina et du complexe résidentiel Anfa Palace-tourisme culturel casablanca-