Laftit met en garde les walis contre les calculs politiques

Laftit met en garde les walis contre les calculs politiques

Le ministre de l’Intérieur vient de mettre en garde les walis contre le piège des luttes politiques dans le territoire qui relève de leur juridiction. C’était lors de la cérémonie d’installation, mercredi 20 février, de Yahdih Bouchaab, nouveau wali de la région de Drâa-Tafilalet. Ainsi, tout en insistant sur l’impératif d'intensification de la coordination permanente avec les collectivités territoriales, dans le cadre d’une approche participative, le ministre a appelé les walis à s’inscrire dans une démarche qui les met loin de tout calcul étriqué ou de considérations politiques, quelle que soit leur nature.

En outre, d’après le ministre, écrit le quotidien Assabah dans son édition du week-end des 23 et 24 février, le Maroc dispose des outils juridiques et institutionnels à même de relever le défi de la réussite du chantier de la régionalisation avancée. Cependant, la bonne mise en œuvre de ce chantier demeure tributaire de l’exploitation optimale des potentialités de chaque région. Et c’est justement là la nouvelle mission des walis.

Sur un autre registre, selon Abdelouafi Laftit, poursuit le journal, l’Etat veut placer le citoyen au centre de toutes les politiques publiques et des visions du développement local. Et ce, à travers une approche claire fondée sur les principes de l’organisation rigoureuse, les règles de la gestion rationnelle et les bases de la bonne gouvernance, dans un cadre empreint de dévouement et de sérieux dans l’action, en tant que moyen pour satisfaire les besoins urgents et croissants des citoyens dans tous les domaines économique, social et culturel.

Pour ce faire, le ministre a mis en avant le rôle central qui incombe à l’Administration territoriale, et à sa tête le wali de la région, au sein du système administratif. Ce rôle, affirme-t-il,  prend aujourd'hui un nouveau tournant, eu égard aux évolutions accélérées des besoins et aux attentes instantanées et pressantes du citoyen dans les domaines ayant trait à son vécu quotidien. Ce qui ne pourra aboutir qu’à travers la capacité des agents de l’autorité à prospecter ces besoins et le recours à l’approche proactive pour les satisfaire.

Par ailleurs, note Assabah, le ministre n’a pas manqué de relever l’ampleur des défis et des attentes posés. Ce qui exige des walis de poursuivre les efforts en vue de mettre en œuvre tous les programmes de développement spécifiques à leur région. Ils doivent également, dans le même sens, prendre connaissance, avec précision, des besoins instantanés et futurs de la population afin de pouvoir élaborer de nouveaux programmes qui peuvent être adoptés au cours des prochaines étapes. Cela, tout en insistant sur la nécessité de garder à l’esprit que le rôle de l’Administration territoriale transcende la logique conventionnelle liée à la gestion strictement administrative pour englober sa contribution agissante à la réunion des conditions d’un climat propice à l’investissement.

Le 22 février 2019

Source web : le 360

amdgjb

Plaquette de l'AMDGJB-Geoparc Jbel Bani

Les tags en relation

 

Les articles en relation