Google lance un outil pour mesurer la pollution IRL dans les villes

Google lance un outil pour mesurer la pollution IRL dans les villes

L’Environmental Insights Explorer (EIE) est un outil développé par Google, afin de permettre le suivi en temps réel du niveau d’émissions polluantes dans les villes. L’EIE se base sur les données cartographiques de Google Maps pour fournir des informations précises sur les différents endroits où il est utilisé.

L’EIE permet d’avoir accès à un panel d’informations concernant les émissions des bâtiments, des moyens de transport, des émissions générales ainsi que du potentiel exploitable pour les énergies vertes, notamment pour ce qui est de la mise en place de panneaux solaires sur les toits par exemple.

L’une des fonctions intéressantes proposées par cet outil réside dans le fait qu’il permet d’effectuer un comparatif du niveau de pollution dans différents scénarios. Concrètement, l’EIE permet de déterminer le niveau des émissions lorsque l’on voyage par voiture, moto, bus, etc., ce qui permet de savoir quel mode est le moins polluant pour l’environnement, et quel moyen de transport serait le plus approprié pour une zone donnée.

L’outil permet par la suite d’établir une liste de mesures afin de réduire le niveau de pollution, notamment la mise en place de panneaux solaires sur certains toits, la création d’un parcours de piste cyclable optimal pour la circulation, etc.

Concernant le potentiel de l’EIE, Amanda Eichel, membre la Convention des maires pour le climat et l’énergie indique que « l’EIE peut constituer une première étape cruciale pour les équipes en charge du développement durable dans les villes, afin de mieux évaluer leur situation actuelle et de suivre et surveiller plus efficacement les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de protection du climat ».

Ce système est actuellement déployé aux États-Unis, ainsi que dans 6 villes européennes. Il s’agit de 4 villes du Royaume-Uni, notamment Birmin­gham, Coven­try, Manchester et Wolverhampton, ainsi que de Copen­hague (Danemark) et Dublin (Irlande).

L’un des autres outils développés par Google dans ce sens est l’Air View, qui permet de déterminer la qualité de l’air à un endroit donné. Celui-ci récolte des informations via des équipements spéciaux installés sur des véhicules appartenant aux chercheurs de l’université d’Utrecht (Pays-Bas), afin d’indiquer le taux d’émission de carbone noir et de particules polluantes.

Contactée par Hespress FR, afin de savoir si le Maroc verra l’implémentation de ce système, une source auprès de l’équipe Google pour la région MENA nous a expliqué qu’il est encore très tôt pour voir cet outil implémenté au sein du royaume. Toutefois, celle-ci nous a indiqué que si l’EIE est déployé au royaume, celui-ci contribuerait grandement à la réduction de la pollution au Maroc.

Le 11 octobre 2019

Source web Par Hespress

Les tags en relation

 

Les articles en relation