#MAROC_MICE_MTMC: Mme la Ministre à l'ècoute !

#MAROC_MICE_MTMC: Mme la Ministre à l'ècoute !

Moroccan Travel Management Club (MTMC) se rendait au ministère du Tourisme pour une rencontre avec Mme la Ministre Nadia Fettah Alaoui. La délégation de professionnels, conduite par Azzedine Skalli Président du MTMC, comprenait des visages familiers de voyagistes émérites ayant une grand expérience auprès des principaux marchés émetteurs, notamment en matière de congrès et incentives.

Voulue, d’abord, comme visite de courtoisie et de communion par ces temps difficiles, la réunion avec Mme la ministre aura duré plus de 2 heures d’échanges et de mises au point dans l’encouragement et l’opérationnalité pragmatique du segment dès la reprise.

A l’ordre du jour de la dite rencontre, la présentation et constats succinct du secteur des agences de voyages et DMC réceptives du MICE, ses enjeux et ses perspectives de relance à l’horizon 2022. L’occasion pour les membres de démontrer à Mme la ministre le rôle du Club dans la dynamique générée autour du segment ainsi que le potentiel qui n’attend qu’à être bien capitalisé une fois la conjoncture devenue favorable.

D’après les membres présents, Mme la Ministre aurait prêté une écoute attentive aux interventions exprimées, surtout que le point a été mis sur le rôle capital joué par les DMC marocaines dans la dynamique des marchés à destination du Maroc, étant donné que c’est une « profession incontournable dans la chaîne de valeurs touristique et acteur indispensable et bien impliqué en amont et en aval, d’une part, pour la promotion et la commercialisation et, d’autre part, pour la conception du produit touristique à toues les niveaux », explique le Président du MTMC. En clair, une force de proposition, une Task –force et un Think Tank de référence pour accompagner ses partenaires vers un processus d’excellence.

Comment ? « Par la favorisation des expertises partagées et échanges, la capitalisation sur l’image et la notoriété des membres et la construction des bases saines pour des lendemains meilleurs dans un esprit de concertation et en toute intelligence collective », définit le Club parmi ses missions.

Bien entendu, les effets de la pandémie sur l’industrie touristique a touché de plein fouet les DMC dont le plus gros des activités et lié aux marchés émetteurs. « L’mpactest tel que nos entreprises ont subi l’onde de choc, attisée par une situation complexe marquée par l’incertitude et le manque de visibilité », déclare Azzedine Skalli, avant d’ajouter que  2020 est désormais une année blanche pour les réceptifs et spécialistes du MICE.

Que faire ? D’après lui, il faudrait, en premier, que nos entreprises se redimensionnent en se réinventant pour préparer 2022 avec un peu d’espoir, à condition que suive une gouvernance appropriée pouvant répondre aux attentes légitimes exprimées. Il s’agit de :

– S’adapter et entrevoir une autre façon de faire dans les relations tant au niveau stratégique qu’opérationnel

– Envisager une union sacrée pour espérer sortir du marasme

– Agir au niveau de la promotion et commercialisation du produit sous ses multiples facettes

– Redynamiser le projet Moroccan Convention Bureau

– Lancer une campagne pour le MICE national & International

– Intervenir auprès de la Royal Air Maroc pour la signature de la convention MTM-RAM

– Mobiliser et impliquer tous azimuts les membres du MTM DMC Club pour accompagner le Ministère du Tourisme dans ses divers projets liés au secteur

– Etudier avec acuité le Projet de labellisation des agences de voyages réceptives –DMC en y consacrant un budget adéquat

– Former des talents futurs (Prise en charge d’une quarantaine de stagiaires de l’ISITT niveau Master) et mettre en place des promotions de conseillers de voyages : MTM Academy

– Développer le tourisme national selon un nouveau processus

Qualifiée de pleine d’enseignement et de partage, la réunion tenue par Mme la Ministre avec les membres du Club aura permis à Mme Nadia Fettah d’être au fait des objectifs primordiaux des objectifs du MTMC visiblement très convaincant. En effet, Mme la ministre a exposé sa vision de faisabilité et d’accompagnement à travers 6 importants axes :

– L’organisation de journées thématiques en collaboration avec l’ONMT, dont l’objectif consiste à développer des rencontres sur des sujets adaptés  pour mieux saisir les tenants et aboutissants en faisant intervenir des professionnels et des experts.

– Révision et mise en place d’une gouvernance adaptée. Pour l’instant, on croit savoir que le Ministère est actuellement en train de travailler sur la question et présentera sous peu les axes développés.

– Etant une niche à forte valeur ajoutée pour un tourisme qualitatif et de référence, l’industrie du MICE sera à développer avec l’ONMT et le Ministère qui est partant pour apporter sa contribution effective.

– La mise en place et le perfectionnement du tout technologique avec une plateforme E-Tourisme, pour répondre aux besoins actuels et futurs

(The future is now)

LEARNING ACADEMY : Nouvelle configuration sous peu concernant les écoles hôtelières avec l’implication du privé

TOURISME INTERNE : Travailler sur un nouveau business model pour répondre avec acuité à la demande

In fine, les deux parties prenantes furent très satisfaites des échanges responsables et chargés de sens et se sont donné rendez-vous au plus vite et dans un avenir très proche pour une concertation plus approfondie et une concrétisation dans le fait et dans le geste des éléments soulevés.

Le 09/11/2020             

SOURCE WEB PAR premiumtravelnews

Les tags en relation

 

Les articles en relation