TSGJB BANNER

Pourquoi le prix des véhicules électriques devrait considérablement baisser à partir de 2026

Pourquoi le prix des véhicules électriques devrait considérablement baisser à partir de 2026

L'ONG Transport et environnement a commandité un rapport auprès de Bloomberg New Energy Finance qui estime que les tarifs des voitures électriques devraient chuter de plus de 50% d'ici 5 à 6 ans.

Principal frein pour les automobilistes qui souhaitent adopter cette nouvelle génération de voitures, le prix des véhicules électriques devrait considérablement baisser dans les années à venir. Le point de bascule devrait intervenir, au plus tard, en 2027. A cette date, ces voitures deviendraient, en moyenne, moins chères que les modèles essence et Diesel équivalents.

Selon un rapport de Bloomberg New Energy Finance (BNEF) réalisé pour l'ONG Transport et environnement (T&E), les courbes vont se croiser d'ici 5 à 7 ans selon le type de véhicules. Dans le détail, les utilitaires légers électriques devraient être aussi peu coûteux à produire que les véhicules thermiques de ce segment dès 2025. Il devrait ensuite en être de même avec les berlines et les SUV en 2026 puis les citadines en 2027. Une berline électrique coûtait en moyenne près de 40.000 euros (HT) en 2020, soit le double d'un modèle essence ou diesel.

price-parity

Une citadine électrique aux alentours des 10 000 euros

A partir de 2026, ces mêmes berlines devraient revenir à moins de 20.000 euros, avec une tendance toujours à la baisse, même si beaucoup moins prononcée, les années suivantes. A l'horizon 2030, un SUV et une citadine électriques devraient coûter en moyenne respectivement aux alentours de 20.000 et 10.000 euros, soit deux à trois fois moins qu'aujourd'hui.

Cette chute spectaculaire des prix (de l'ordre de plus 50% en seulement 6 ou 7 ans) s'explique avant tout par une baisse continue des coûts de production des batteries lithium-ion, mais aussi par la mise en place de chaines de production spécialement dédiées à l'électrique et des volumes de production de plus en plus importants.

Toujours selon cette étude, et avec une volonté politique d'accompagnement vers cette transition énergétique, les véhicules disposant d'une batterie électrique pourraient représenter près de 100% des ventes de véhicules neufs en Europe d'ici 2035. Cela va en tout cas dans le sens de l'histoire, l'ensemble des constructeurs automobiles ayant déjà annoncé vouloir produire exclusivement des véhicules sans la moindre émission de CO2 d'ici au plus tard 2050.

Le 10 mai 2021

Source web Par : futura-sciences

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Dialogue flou

Dialogue flou

Le CESE, dans son rapport 2017, insiste sur le dialogue social. Il demande, entre autres, «l’institutionnalisation». On peut entendre la demande de manière...

Constructions en materuaux locaux

Constructions en materuaux locaux

Au Burkina Faso, l’association La Voûte nubienne ressuscite une technique de construction ancestrale et écologique En vingt-deux ans, un maçon français...