TSGJB BANNER

Dans 50 ans, l’Afrique sera à l’image de la vision qu’elle s’est donnée d’aujourd’hui (M. Belkhayate)

Dans 50 ans, l’Afrique sera à l’image de la vision qu’elle s’est donnée d’aujourd’hui (M. Belkhayate)

Rabat  – Dans 50 ans, l’Afrique sera à l’image de la vision qu’elle s’est donnée d’aujourd’hui et pour laquelle elle aura travaillé sans relâche avec à l’appui la science et l’intelligence artificielle, a affirmé le président de la Fondation Trophée de l’Africanité, Nasrallah Belkhayate.

L’Afrique est dès aujourd’hui confrontée à un défi démographique majeur, a estimé M. Belkhayate dans une interview publiée jeudi sur le site de la Fondation, citant de récentes projections des Nations unies, faisant savoir que le continent devrait doubler sa population d’ici à 2050, passant d’un milliard d’habitants aujourd’hui à près de 2,4 milliards, et que la moitié de ses habitants aura alors moins de 25 ans, ce qui pose l’urgente question de la capacité de son économie à absorber les millions de nouveaux entrants qui viendront gonfler son marché de l’emploi.

A l’heure actuelle, a-t-il ajouté, les chiffres de la Banque mondiale indiquent que les jeunes représentent 60 % des chômeurs en Afrique et que toutes les 24 heures, près de 33.000 jeunes rejoignent les rangs des demandeurs d’emploi et près de 60 % d’entre eux viendront augmenter le nombre de chômeurs.

“Nombreux sont les jeunes Africains qui se trouvent pris au piège de la pauvreté, du manque d’éducation, d’un accès limité aux soins de santé, de la malnutrition et du manque de possibilités d’emploi”, a encore fait remarquer M. Belkhayate, soulignant que “l’avenir de la jeunesse de l’Afrique +comme l’avait dit Akinwumi Adesina, le président réélu de la Banque africaine de développement (BAD)+, ne réside pas dans la migration vers l’Europe, mais bel et bien dans une Afrique prospère”.

Le président de la Fondation Trophée de l’Africanité a, dans ce sens, souligné l’importance de l’échange d’expérience entre les pays africains et le Maroc qui a acquis de la maturité sur plusieurs secteurs de l’économie et du social. “C’est l’ère du partage dans l’unité. C’est le mental qui fera la solution de l’Afrique de demain. (…) A nous d’apprendre et de partager la puissance de la reconnaissance sous toutes ses formes”, a-t-il insisté.

Il a, par ailleurs, mis l’accent sur le besoin de s’arrêter sur la cause de la femme africaine, rappelant à cet égard l’organisation par la Fondation Trophée de l’Africanité des sommets de l’africanité, une plateforme en hybride qui invite et donne la parole à des experts et à une centaine de femmes africaines.

La Fondation Trophée de l’Africaine a pour objectif d’accompagner la dynamique marocaine en Afrique et récompenser les initiatives humaines et culturelles africaines.

Le Trophée de l’Africanité vient honorer des hommes et des femmes qui contribuent au développement en Afrique et notamment entre le Maroc et les pays frères africains dans le domaine humain, social, culturel, spirituel, économique et sportif. C’est une distinction accordée aussi à des personnalités qui marquent par leurs actions et leur engagement la fierté, la réussite et la dignité des Africains dans le Monde.

Le Trophée de l’Africanité incarne l’esprit de l’Afrique par la célébration et la reconnaissance du patriotisme, de la tolérance, de la fraternité et de l’authenticité.

Le 13/05/2021

Source web Par : map express

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Sécurité alimentaire et COVID-19

Sécurité alimentaire et COVID-19

De plus en plus de pays sont confrontés à des niveaux croissants d’insécurité alimentaire aiguë, réduisant ainsi à néant des années de progrès en ma...