TSGJB BANNER

Maroc : conditions d’entrée durcies pour les voyageurs français

Maroc : conditions d’entrée durcies pour les voyageurs français

La France, l’Espagne et le Portugal rejoignent la liste des pays de catégorie B. Leurs voyageurs sont soumis à des restrictions plus sévères.

Le Maroc a décidé d’imposer un confinement de dix jours pour les personnes venant de France, d’Espagne et du Portugal, à l’exception de celles qui sont vaccinées contre le coronavirus. Cette mesure est entrée en vigueur depuis hier, mercredi 14 juillet, selon le ministère marocain des Affaires étrangères.

Conditions durcies                                   

Après des mois d’état d’urgence et d’arrêt du tourisme afin de lutter contre la pandémie de Covid-19, le Maroc a rouvert, le mardi 15 juin, ses frontières aériennes avec plusieurs pays, essentiellement européens. Les pays avaient été répartis sur deux listes : la première dite catégorie A, les personnes venant de l’Union européenne, les États-Unis, le Canada et autres doivent présenter un certificat de vaccination ou un résultat négatif d’un test PCR d’au moins 72 heures, à compter de la date d’entrée dans le pays.

Celles qui viennent des pays inclus dans la deuxième liste, dite de catégorie B (qui comprend 74 pays), sont tenues de présenter un test PCR négatif d’au moins 72 heures à compter de la date d’entrée au Maroc et se confiner durant dix jours dans l’une des structures désignées par les autorités locales et à leurs frais. Un nouveau test PCR devra être réalisé le neuvième jour pour autoriser la sortie de quarantaine. Seuls les voyageurs de ces pays qui sont vaccinés contre le coronavirus sont exemptés. Le Maroc avait déjà décidé, le 4 juillet, d’ajouter l’Égypte, la Tunisie et la Russie à la deuxième liste, alors qu’aucun pays n’a été ajouté à la première liste.

Sauver la saison touristique

Loin de restreindre le tourisme, et face à une forte demande des voyageurs, la compagnie Royal Air Maroc a renforcé son offre avec près de 1 400 vols supplémentaires. Ceux qui avaient acheté leurs billets avant l’annonce des nouvelles conditions d’entrée peuvent les échanger sans frais jusqu’à la fin septembre. Depuis le 15 juin, les frontières maritimes sont également ouvertes sous conditions. Les frontières terrestres restent toutefois fermées. Un couvre-feu est en vigueur au Maroc de 23 heures à 6 h 30 du matin et le port du masque est obligatoire dans tout le royaume.

En effet, les contaminations sont en hausse au Maroc, avec au total 542 462 cas, dont 9 369 décès, selon un dernier bilan officiel poussant le ministère de la Santé à appeler au respect des mesures de prévention pour éviter un « renforcement des restrictions ». Le pays de 36 millions d’habitants a vacciné plus de 10 millions de personnes, dont 9,1 millions avec les deux injections requises, depuis le début de la campagne de vaccination fin janvier avec les vaccins chinois Sinopharm et britannique AstraZeneca. Le Maroc a lancé son propre « pass vaccinal » interne : avoir reçu deux doses permet d’être exempté des restrictions imposées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire – couvre-feu nocturne, interdiction de déplacement entre les villes du pays, interdiction de quitter le territoire sauf dérogation, etc.

L’an dernier, le royaume n’a reçu que quelque 2,2 millions de touristes, soit une baisse de 78 % par rapport à 2019, selon les chiffres officiels. Pilier de l’économie marocaine, les recettes du secteur touristique, avoisinant les 80 milliards de dirhams en 2019 (environ 7,5 milliards d’euros), ont chuté de 65 % jusqu’à début 2021, selon le ministère des Finances.

Le 16/07/2021

Source web Par : le point

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Sans vergogne

Sans vergogne

Arrêtons de nous raconter des histoires sur le chômage. En dehors d’une année sous les drapeaux, il n’y a que deux manières de «fabriquer du travail» ...