Pas de pain des les boulangeries et pâtisseries les 26 et 27 mars

Pas de pain des les boulangeries et pâtisseries les 26 et 27 mars

Les professionnelles ne produiront pas de pain les 26 et 27 mars.

Les pâtissiers et boulangers mettent leur menace de grève à exécution, sans avoir accès direct au Chef du gouvernement ils n’enterreront pas la hache de guerre.

Il y a quelques semaines, voir quelques mois, que le torchon brule entre les propriétaires des pâtisseries et le gouvernement. Le tout sur fond de la mise en œuvre du fameux contrat programme conclu entre les professionnels et le gouvernement Abbass El Fassi, mais aussi de la menace brandie par les pâtissiers de revoir à la hausse le prix du pain. Demande légitime selon Mohammed Hassine, directeur des études à la Fédération Nationale de la Boulangerie et Pâtisserie du Maroc, «Nous avons attendu trop longtemps. Le contrat programme a été établi avec le gouvernement Abbas El Fassi après quoi il y a eu les gouvernements Abdelilah Benkirane I et II et toujours rien. Les études officielles sont là pour prouver que le coût de revient du pain est plus élevé que le fameux 1.20 DH, le prix réel devrait se situer entre 1.48 et 1.67 DH selon les régions. »

Le ministre des Affaires générales, chargé par Benkirane de mener les négociations avec les professionnels semble dépassé par les événements. Mohamed El Ouaffa défend bec et ongles sa vision qui consiste à dire que le gouvernement n’a plus peur des montées au créneau qui tendent à faire plier le gouvernement par l'arme de la grève. Les professionnels lui répondent que sa mission est terminée et qu'ils veulent avoir accès direct au Chef de gouvernement. Mohammed Hassine le confirme : «Nous sommes des professionnels et nous travaillons dans un secteur des plus importants de l’économie nationale et nous méritons du respect et El Ouafa ne nous respectent pas et se permet de nous menacer. Il n’y a qu’à voir ses fameuses déclarations à la presse.» 

Au bout des tergiversations les professionnelles arrêtent leur production de pain les 26 et 27 mars. «Nous avons transmis l’information à la Primature au ministère de l’Intérieur et nous restons ouverts au dialogue», conclut M. Hassine.

Publié le : 21 mars 2014 –

SOURCE WEB Par F-Z. H. A. , LE MATIN

Tags : Les professionnelles ne produiront pas de pain les 26 et 27 mars- le torchon brule entre les propriétaires des pâtisseries et le gouvernement- Mohammed Hassine, directeur des études à la Fédération Nationale de la Boulangerie et Pâtisserie du Maroc-