Casablanca Le premier cluster industriel en énergie solaire lancé

  Casablanca   Le premier cluster industriel en énergie solaire lancé

“Cluster solaire”, le premier cluster industriel en énergie solaire a été lancé, lundi, à Casablanca, en présence de responsables gouvernementaux, de personnalités du monde économique et académique et de professionnels marocains et étrangers.

Le“Cluster solaire” vient renforcer les actions menées pour favoriser l'émergence d'une filière industrielle solaire compétitive au Maroc. /DR

Initiée en partenariat avec les fédérations professionnelles et les établissements académiques d'enseignement et de recherche, la création du “Cluster solaire” vient renforcer les actions menées dans le cadre du plan solaire NOOR. Il vise à approfondir les synergies entre les acteurs du secteur en vue de favoriser l'émergence d'une filière industrielle solaire compétitive au Maroc.S'exprimant à cette occasion, le président du directoire de l'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN), Mustapha Bakkoury a souligné que la création de ce cluster constitue un pilier important de la vision nationale en matière de développement des énergies renouvelables, solaire en particulier. Ce cluster vise à faire émerger des expertises et compétences nationales qui permettent de tirer un maximum de profit de la valorisation de la ressource solaire.“Nous avons identifié plusieurs compétences marocaines, aussi bien dans les universités que dans d'autres structures, au Royaume et à l'étranger, qui travaillent sur des problématiques concrètes liées par exemple au stockage, à l'intégration réseaux et aux matériels utilisés”, a précisé M. Bakkoury. Et de noter que l'étude de ces volets contribuera à la maîtrise des coûts d'investissement et à l'amélioration de la compétitivité du secteur de l'énergie solaire.

“Avec le démarrage de ce cluster, nous enclenchons une étape importante qui vise à consolider les différentes actions entreprises dans le cadre du plan solaire NOOR, en misant sur une plus grande synergie et une coopération entre les différentes parties prenantes.”

MUSTAPHA BAKKOURY, PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE DE MASEN.

Il a prôné, à cet égard, une “concertation intelligente et constructive publique-privée” aussi bien entre les entreprises elles-mêmes qu'entre les entreprises et les structures de recherches, académiques et de formation.

Intégration industrielle . De son côté, le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara a, dans une allocution lue en son nom, estimé que le lancement du “Cluster solaire”, vient renforcer les actions entreprises dans le cadre de la stratégie énergétique nationale pour la promotion de l'innovation et de l'intégration industrielle. Ce cluster vise à favoriser l'émergence d'une filière industrielle solaire compétitive au Maroc, explique-t-il. .La promotion des clusters est un des principaux chantiers de la stratégie “Initiative Maroc Innovation” ayant pour objectif de favoriser, à l'instar des expériences internationales dans ce domaine, l'éclosion de projets innovants orientés vers le marché. Ce plan a aussi pour objectif d'accompagner les entreprises et les acteurs les plus volontaristes et les plus capables à constituer des clusters de haut niveau.Les clusters ambitionnent aussi d'améliorer la visibilité internationale des secteurs d'activité retenus.Il faut rappeler que le Plan solaire marocain vise à produire 2.000 mégawatts à l'horizon 2020, soit 14% des besoins énergétiques du Maroc.À terme, la part des énergies renouvelables représentera 42% de la consommation électrique globale.

22 Avril 2014_SOURCE WEB aufait avec MAP

Tags :la création du “Cluster solaire” vient renforcer les actions menées dans le cadre du plan solaire NOOR- favoriser l'émergence d'une filière industrielle solaire compétitive au Maroc- le président du directoire de l'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN), Mustapha Bakkoury- le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara-“Cluster solaire”, vient renforcer les actions entreprises dans le cadre de la stratégie énergétique nationale pour la promotion de l'innovation et de l'intégration industrielle-le Plan solaire marocain vise à produire 2.000 mégawatts à l'horizon 2020, soit 14% des besoins énergétiques du Maroc.À terme, la part des énergies renouvelables représentera 42% de la consommation électrique globale-