A la recherche de sources d'IDE en s'orientant vers les USA et la Chine

A la recherche de sources d'IDE en s'orientant vers les USA et la Chine

Le Maroc cherche à diversifier ses sources d'investissements directs étrangers (IDE) en s'orientant vers les Etats-Unis et la Chine, a affirmé le directeur général de l'Agence marocaine de développement des investissements (AMDI), Hamid Ben Elafdil. Dans un entretien publié jeudi dernier par l'hebdomadaire français "L'Usine Nouvelle", Ben Elafdil a rappelé que la France et de l'Espagne restent les poids lourds en matière d'IDE en raison des liens historiques avec le Royaume, insistant sur la nécessité de diversifier les sources pour faire face à la volatilité de ces investissements et à la problématique de croissance au niveau des pays européens.

Il a, d'autre part, indiqué que le Maroc peut profiter de la hausse des salaires en Chine pour attirer davantage d'IDE, faisant savoir que certaines entreprises implantées dans ce pays asiatique constatent que le Royaume est devenu plus compétitif en matière des coûts de la main-d'œuvre mais également offrant une proximité vis-à-vis des marchés importants d'Europe et du Moyen-Orient sans compter l'avantage des accords de libre-échange signés avec plusieurs pays.  

8 Novembre 2014

SOURCE WEB Par Libération

Tags : investissements directs étrangers (IDE)- Etats-Unis- Chine- Hamid Ben Elafdil Directeur Général, Agence marocaine de développement des investissements (AMDI)- la France et de l'Espagne restent les poids lourds en matière d'IDE en raison des liens historiques avec le Royaume- nécessité de diversifier les sources d’IDE pour le Maroc-