L'importation du gaz butane libéralisée

L'importation du gaz butane libéralisée

La mesure entre en vigueur le 1er juin

La subvention de la bonbonne maintenue

Les marges des détaillants, des distributeurs et des centres d'emplissage augmentent

A partir du 1er juin, les marges des intervenants dans la filière gaz butane vont augmenter. Dans le cas des centres emplisseurs, la hausse est de 15 dirhams la tonne

gaz-butane

Pas de changement de prix de la bouteille de butane. Le gouvernement continuera à subventionner ce produit au même titre que le sucre. Le prix de la tonne reste à 3.333,33 DH, et donc celui de la bouteille de 12 kg à 40 DH contre  10 DH pour la bonbonne de 3 kg. 

La mini-réforme du gouvernement touchera uniquement l'amont de la filière gaz avec la libéralisation des importations comme c'est déjà le cas pour les autres hydrocarbures. L'entrée en vigueur de cette mesure est prévue pour le mercredi 1er juin. Elle se traduira par la suppression de la procédure spéciale de régularisation des importations accordant ainsi plus de marges de "manœuvre" aux compagnies pétrolières. Celles-ci pourraient ainsi développer des modes d'achat plus intéressants et mieux organiser la veille sur le marché international. "Nous avons procédé à une actualisation de la réglementation et regroupé le tout dans un seul arrêté. Cela va de l'importation jusqu'à la vente chez le détaillant", explique Mohamed El Ouafa, ministre des Affaires générales et de la Gouvernance.

Le changement opéré va aussi dans le sens d'une simplification des  procédures puisque dorénavant les compagnies pétrolières devront déposer un seul papier pour récupérer les montants dus au titre de la compensation. Jusque-là, il fallait présenter tout un dossier, et une multitude d'informations étaient à chaque fois exigées.  "C'est un changement technique qui n'a pas d'impact sur les prix au consommateur mais facilite les procédures", affirme Adil Ziady, président du Groupement des pétroliers du Maroc. Dans cette filière, l'Etat garde un œil sur la structure des prix. Et donc chaque début de mois un prix de reprise du butane sera fixé. "Le changement le plus important est la libéralisation de l'importation du gaz butane. Mais c'est un produit subventionné, nous allons continuer à fixer ce prix de reprise", indique El Ouafa. La filière butane est marquée par la multiplicité des intervenants reflétée dans la structure des prix de vente de ce produit. Ces intervenants bénéficient de différentes marges et de remboursement de frais. Dans son rapport sur la compensation, la Cour des comptes avait établi que la somme de ces marges représente 43,8% et 50,2% des prix de vente respectifs des bouteilles de 12 kg et 3 kg. Aujourd'hui,  un toilettage de la structure des prix avec la suppression par exemple de la prime de transport pour les centres emplisseurs est opéré. Cela s'accompagne par une augmentation des marges pour toute la chaîne répondant ainsi à une vieille doléance, en particulier, des distributeurs de gaz qui avaient à plusieurs fois menacé de faire grève. Le gouvernement a ainsi profité de l'aubaine de la baisse des cours à l'international pour opérer ce réajustement puisque la compensation de la bonbonne de gaz a baissé à moins de 40 DH contre 100, voire 120 DH auparavant.

Dans le cas des centres emplisseurs, la hausse accordée est de 15 DH la tonne. De même, pour les sociétés de distribution alors que les dépositaires ont obtenu un réajustement de 50 DH la tonne pour les bouteilles de plus de 5 kg et 30 DH pour celles de moins de 5 kg. Les marges des détaillants augmenteront aussi de 5 dirhams  (voir tableau). Le gaz butane conditionné constitue l’essentiel du marché national avec 97% des quantités consommées. Il est utilisé par les ménages et par le secteur agricole  pour le pompage d’eau et le chauffage.

Le 06 Mai 2016
SOURCE WEB Par L’économiste

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Ramadan : Daoudi rassure

Ramadan : Daoudi rassure

Lahcen Daoudi, ministre des Affaires générales et de la Gouvernance, se montre rassurant quant à l’approvisionnement du marché national durant le mois de ...