Le Polisario viole à nouveau l'accord de cessez-le-feu

Le Polisario viole à nouveau l'accord de cessez-le-feu

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, a réuni, du lundi 28 au mercredi 30 août à M'hiriz, localité située dans la zone tampon, les chefs militaires des soi-disant «territoires libérés», violant ainsi à nouveau l'accord de cessez-le-feu signé en novembre 1991 sous l'égide des Nations unies.

Il semblerait que le Polisario n'ait pas tiré les bonnes leçons de sa débandade à Guerguerat, d'où il a dû retirer fin avril dernier ses éléments armés sous peine d'essuyer des représailles de la part du Conseil de sécurité. Quatre mois après sa débacle, le revoilà renouer avec ses gesticulations aventureuses en réunissant, du lundi 28 au 30 août à Mijek, localité estampillée zone tampon, à l'instar de Guerguerat, les chefs militaires des soi-disant "territoires libérés".

Selon un site séparatiste, qui a rapporté l'information illustrée de photos prises sur place, cette réunion aurait même été présidée par le chef du Polisario, Brahim Ghali.

Toujours selon la même source, les travaux de cette réunion auraient été "l'occasion pour le chef du Polisario de s'enquérir de "la disponibilité opérationnelle et des missions accomplies par les différentes unités de "l'armée sahraouie", y compris les opérations de surveillance menées sur les lignes de front avec l'ennemi"!

Il convient de souligner que le Maroc a protesté à maintes reprises, via le ministère des Affaires étrangères, contre les incursions répétitives opérées par les éléments armés du Polisario dans la zone démilitarisée en vertu de l'accord de cessez-le-feu signé en novembre 1991 sous l'égide des Nations unies.

Le 30 Août 2017

SOURCE WEB Par Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation