Ressources hydriques

Ressources hydriques

 

Faire face aux risques des changements climatiques

\ Publié le : 01.11.2010 | 17h04

L'eau demeure un sujet de préoccupation pour les chercheurs et les scientifiques qui, conscients de sa rareté, travaillent pour trouver des solutions en mesure de faire face aux conséquences des changements climatiques sur cette ressource vitale. L'eau se fait de plus en plus rare. La pénurie touche particulièrement l'Afrique et l'Asie à cause des saisons successives de sécheresse mais également l'Amérique et l'Europe où les effets des changements climatiques commencent réellement à se ressentir. C'est dans ce contexte que s'est tenue à Fès du 25 au 29 octobre, la sixième conférence mondiale du programme FRIEND (Flow Regime from International Experimental and Network Data) de l'UNESCO, autour du thème «  Changement Global : Faire face aux risques et aux menaces sur les ressources en eau »

Cette conférence organisée conjointement par la faculté des sciences et techniques de Fès (FST), l'Université Sidi Mohamed Ben Abdellah (USMBA), l'UNESCO, l'Institut de recherche pour le développement (IRD) et l'ambassade de France, est selon, Eric Servat, représentant de l'IRD un événement très important pour le rayonnement scientifique de la ville de Fès dont le choix pour abriter cette conférence n'a pas été fortuit. « Fès a été désignée pour abriter la conférence FRIEND depuis 4 ans, c'est-à-dire, lors de la précédente édition qui a eu lieu à Cuba. Ce choix représentait notre volonté d'organiser cette édition de FRIEND dans un pays méditerranéen

C'est le cas pour le Maroc, qui fait partie du bassin méditerranéen, qui sera d'ici une vingtaine d'années très menacé par une réelle pénurie d'eau ». Avant d'ajouter, «Les pays méditerranéens risquent un grave danger en ce qui concerne leurs ressources en eau. Ceci est dû aux changements climatiques, aux changements anthropiques et évidemment aux flux touristiques très importants puisque le bassin méditerranéen est le plus visité dans le monde » Selon, Mohcine Zouak, doyen de la FST, qui a intervenu lors de la séance inaugurale , l'objectif de la conférence est de présenter les résultats du programme de recherche FRIEND de l'UNESCO qui a impulsé une interaction entre la coopération internationale et les besoins locaux et régionaux

Il a également rappelé la politique suivie par le Maroc depuis plus d' une trentaine d'années, qui a placé l'eau à la tête des priorités nationales. « Grâce à la politique des barrages, la méthode des gestions de l'eau illustrée par les oasis du sud du Maroc, on a pu remarquer un grand progrès en matière de sécurité hydrique et alimentaire », a-t-il précisé

Pendant 5 jours, les participants à la conférence, venus des 4 coins du monde, ont examiné les avancées dans les techniques analytiques et les processus hydrologiques et leur contribution dans l'amélioration de l'évaluation de la variabilité de la ressource en eau et des impacts des modifications environnementales

Ils ont également discuté des conséquences du réchauffement climatique sur la sécheresse et de la pression anthropique sur les ressources hydriques limitées dans les zones arides et semi-arides à travers l'usage intensif des eaux souterraines

Avant d'évaluer le degré du risque qui menace les ressources et eau et proposer par la suite des stratégies d'adaptation basées essentiellement sur une bonne gouvernance de la gestion des ressources en eau

La conférence a donné une grande priorité à l'établissement des liens avec des programmes internationaux dans des disciplines telles l'hydrogéologie, l'éco hydrologie et la climatologie.

Pour conclure la conférence, les participants ont souligné le rôle très important de la sensibilisation dans la sauvegarde de l'eau, ressource vitale, qu'ils ont qualifiée d'or bleu.

FRIEND, un programme de recherche international

FRIEND est un programme de recherche international initié par l'UNESCO, dont le but est d'aider à la mise en place de réseaux de chercheurs régionaux pour analyser des données hydrologiques, nationales ou internationales, et pour échanger des données, des savoirs et des techniques à un niveau régional

Depuis 1985, plusieurs projets ont été lancés dans le cadre de FRIEND : en 1985 EURO FRIEND pour l'Europe, en 1989 Hindu Kush Himalayan FRIEND pour l'Asie Centrale, en 1991 MED FRIEND pour les pays autour de la Méditerranée, en 1992 AOC FRIEND pour l'Afrique centrale et l'Afrique de l'ouest, en 1992 Southern Africa FRIEND pour l'Afrique du Sud, en 1996 Nile FRIEND pour le bassin du Nil, en 1997 Asian Pacific FRIEND pour l'Asie du Sud-est et le Pacifique et en 1999 AMIGO FRIEND pour l'Amérique latine et les Caraibes.

------------------------------------------------------------------------


Questions à: M. Mustapha IJJAALI • Vice-doyen, chargé  de la Recherche  scientifique, de la Formation continue et des Relations extérieures de la Faculté des Sciences et Techniques de Fès.

«Une grande priorité à l'établissement des liens avec des programmes internationaux»

• Quels sont les objectifs de cette conférence ?


L'objectif de la conférence est de présenter les résultats du programme de recherche FRIEND de l'UNESCO (Flow Regimes from International Experimental and Network Data) qui a impulsé une interaction entre la coopération internationale et les besoins locaux et régionaux. Un des points centraux de la conférence sera d'examiner en quoi les avancées dans les techniques analytiques et les processus hydrologiques ont amélioré notre évaluation de la variabilité de la ressource en eau et des impacts des modifications environnementales. La conférence donnera une grande priorité à l'établissement des liens avec des programmes internationaux concernant les disciplines voisines de l'hydrogéologie, l'écohydrologie et la climatologie.

• Quel est l'apport de la conférence (FRIEND) pour le rayonnement scientifique de la FST de Fès ?


La qualité des participants et leur expérience ont donné lieu à des débats et discussions scientifiques très enrichissants. Cette conférence a été aussi l'occasion de mise en place de collaboration fructueuse et de construction des projets regroupant les structures de recherche et celles des autres universités internationales

 
Cette conférence offre à nos structures de recherche l'opportunité d'intégrer de réseaux internationaux de l'UNESCO et la participation aux grands appels d'offres nationaux et internationaux se rapportant à la thématique de l'environnement et la gestion des ressources naturelles.

   Repères Méditerranée

Les pays méditerranéens risquent un grave danger en ce qui concerne leurs ressources en eau, à cause des changements climatiques, des changements anthropiques et évidemment des flux touristiques très importants puisque le bassin méditerranéen est le plus visité dans le monde.

Gestion des ressources en eau 

La politique des barrages et la méthode des gestions de l'eau illustrée par les oasis du sud démontrent la bonne gestion des ressources en eau suivie au Royaume

Source : web Par Afaf Razouki  |  LE MATIN