« DESERTEC » MEDGRID/Transgreen

« DESERTEC »   MEDGRID/Transgreen

 Que les équilibres et partenariats UE et Afrique soient respectés !    

Tata Maroc Le 31 Octobre 2010

Adhérant totalement au concept de ce projet, il me parait intéressant de constater les avancées définies et arrêtées pour le projet lui même, avec l'énoncée des problématiques envisagées à prendre en compte pour assurer son succès

S'il est d'une certaine logique que ce projet envisage, dans son ensemble, "que cette électricité ne sera consommée que dans les limites de l'EU", il me semble que le fait que la Direction Européenne, pour le développement des énergies renouvelables définisse, dans ces termes,"l'importance du levier régulateur à donner à la vision d'une électricité du désert" parait être suffisant vague pour émettre des réserves au manque d'implication et de retour pour les pays récepteurs de ce projet

S'il est un fait que pour un projet d'une telle envergure, dans le cadre de son "business plan global", incluant les impacts nationaux, internationaux, les réglementations organiques, ,techniques, administratifs, économiques, financiers, les RH, il apparait évident qu'une définition plus précise de l'intégration des impacts locaux, RH, plans d'actions locaux, participations, développements des économies et industries locales et de formations globales unifiées adaptées, devront faire partie intégrante du montage du projet et parait indispensable.
Il en est de même pour l'implication de ces pays récepteurs dans les échanges de Know how pour les résolutions de leurs problématiques nationales et régionales propres.
S'il est certain que MEDGRID/Transgreen sera le régulateur, pilote et coordonnateur général, il nous semble opportun et nécessaire de rappeler qua dans la mise en place de cet "instrument capital", les intérêts de partenariats partagés entre UE et pays récepteurs devront être réellement conclus avant tout démarrage, afin d'envisager une évolution durable conçue pour le et les siècles à venir !

Ce projet, en grande partie, constitue un palliatif et une résolution des manquements des générations précédentes à concevoir les régulations énergétiques de sources fossiles, biaisée dès le choix des prises en main des points d'extraction en ce début de XXème siècle.

Il est réellement souhaitable que cette initiative et son engagement résulte enfin d'une action commune "globale" envisageant l'avenir pour enfants et petits enfants certes,
mais plus que jamais aussi en prenant soin de ne considérer que l'intérêt général, positionné dans les problématiques d'aujourd'hui comme de demain !

·         Espérons d'ores et déjà que par ce concept même, l'on ne dérive pas, par les mises en place de ces fondements et fondations d'un espoir "du futur", dans les méandres de politiques politiciennes à vues étroites, égocentriques et incertaines !

·         Dans ce rapport Afrique UE et UE Afrique, sur un point aussi essentiel du devenir de l'humanité, plus que jamais l'interprétation de ce proverbe africain me semble essentielle !
"Tout ce qui sera fait pour moi, sans moi, ne pourra être fait que contre moi"

SOURCE  WEB  www.portailsudmaroc.com   Région Guelmim Es Smara