Transport aérien: La reprise ralentit

Transport aérien: La reprise ralentit

 

 

· L’IATA note une légère baisse du nombre de passagers

· L’activité de voyages d’affaires se comporte mieux que le tourisme


La crise continue pour le secteur aérien? En tout cas, le rebond marqué du secteur du transport aérien est en train de s’atténuer à cause du ralentissement de la reprise économique. C’est ce qu’a annoncé, jeudi 14 octobre, l’Association internationale du transport aérien (IATA), dirigé par Giovanni Bisignani. Rappelons que le secteur aérien a enregistré des pertes subs-tantielles de plus de 9 milliards de dollars. L’activité de voyages d’affaires continue de mieux se comporter que le tourisme.
«Le ralentissement de la croissance du trafic constaté au mois d’août est dû en partie à l’effet statistique de la forte hausse d’août 2009, qui marquait le début du redémarrage après le trou d’air provoqué par la crise financière», explique l’association dans son bulletin mensuel sur le trafic «premium» (affaires et première classe). Néanmoins le nombre de passagers montre, après ajustement des variations saisonnières, une baisse de 1% à 1,5% en août par rapport à juillet en classes premium comme en classe économique, précise-t-elle. «Il y a désormais des signes clairs montrant que le rebond post-récession du trafic aérien international est en train de ralentir», constate l’IATA. Le nombre de passagers voyageant en classe affaires ou en première a augmenté de 9,1% sur un an en août, contre une hausse de 13,8% en juillet. En classe économique, la hausse du trafic en rythme annuel est tombée à 6,2% contre 8,8% en juillet.
Pour rappel, l’Association internationale du transport aérien qui représente 230 compagnies aériennes comptant pour 93% du trafic aérien mondial, avait revu ses prévisions de bénéfices pour l’ensemble du secteur aérien en forte hausse. Elle avait annoncé en septembre dernier que les compagnies aériennes du monde entier engran-geraient un bénéfice annuel cumulé de 8,9 milliards de dollars cette année. Une prévision plus de trois fois supérieure à celle de juin, qui le donnait à 2,5 milliards (cf. www.leconomiste.com; 23/9/2010).
Pour IATA, le trafic aérien devrait s’envoler de 11% en 2010, alors que les capacités des avions devraient seulement augmenter de 7%. Le chiffre d’affaires cumulé du secteur aérien mondial devrait atteindre 560 milliards de dollars, soit 15 milliards de plus qu’annoncé en juin. Pour l’année 2011, l’Association se montre prudente. Elle annonce un ralentissement de la croissance ainsi que des capacités, qui devrait se traduire par une baisse des bénéfices cumulés, à 5,3 milliards de dollars.

Source : web L’Economiste Maroc    F. Z. T.  Le 16/10/2010