L’Etat s’apprête à créer 16 observatoires régionaux de l’environnement

L’Etat s’apprête à créer 16 observatoires régionaux de l’environnement

| 2011-01-04

La loi-cadre formant Charte de l’environnement en préparation : un comité interministériel de 40 personnes travaille sur le projet. Les régions seront tenues de produire un rapport annuel sur leurs actions.

Il y a peu, on apprenait que le fruit des débats régionaux et de la concertation nationale autour de la future Charte nationale de l’environnement allait aboutir à une loi-cadre cohérente et efficace. Aujourd’hui, ce projet est en cours de préparation par un comité interministériel composé d’une quarantaine de personnes. Deux commissions, l’une juridique et l’autre scientifique, appuyées par des experts juristes et des universitaires, travaillent sur le texte, dont l’adoption est attendue lors de l’actuelle législature, soit avant 2012. Ce projet devrait permettre de combler les lacunes des lois environnementales existantes, notamment en ce qui concerne le renforcement de la mise en application des principes généraux, des dispositions précises ainsi que des engagements de chaque secteur. Cette loi-cadre devra en effet constituer une véritable référence pour les autorités publiques, les collectivités locales, les opérateurs économiques et la société civile en matière de préservation de l’environnement.

La surveillance de la pollution des milieux naturels affectée au laboratoire national de l’environnement

Une analyse détaillée des recommandations récoltées lors de la concertation nationale a permis de dégager, entre autres, deux nécessités. La première porte sur le renforcement de l’arsenal juridique existant et la transformation des principes de la Charte en actions durables, notamment de la part des pouvoirs publics qui doivent montrer l’exemple en matière de préservation de l’environnement. En second lieu, il s’agit d’accélérer la cadence des réalisations des différents programmes environnementaux en cours et de la bonne gouvernance environnementale. Il en va aussi bien du Programme national d’assainissement, du Programme national de mise à niveau environnementale des régions et provinces, que du programme national de mise à niveau environnementale des mosquées et écoles coraniques.

Et pour suivre la mise en œuvre de la future loi-cadre, le département de l’environnement va créer 16 observatoires régionaux de l’environnement et du développement durable, en partenariat avec les 16 régions du Royaume. Elles seront chargées d’assurer la veille environnementale et de mesurer les résultats et la performance des actions correctives initiées par les programmes de mise à niveau environnementale. Et leur principale mission sera de produire un rapport annuel sur l’état de l’environnement au niveau de la région. Quant au laboratoire national de l’environnement, il a été restructuré pour devenir un établissement de référence en matière de surveillance de la pollution des milieux naturels.

Source : WEB  Anne-Sophie Martin. La Vie éco    2011-01-04