Tamansourt 1,3 MMDH pour un programme quinquennal

Tamansourt  1,3 MMDH pour un programme quinquennal

La ville nouvelle de Tamansourt a été créée en vue de résoudre les problématiques liées notamment à l'expansion de l'espace urbain de Marrakech et à la hausse de la demande en logements. Ph : DR

Signature d'une convention relative au programme de relance de la ville nouvelle de Tamansourt pour 1,3 MMDH

Le ministère de l'Habitat et de la Politique de la ville et le Holding Al Omrane ont organisé, vendredi à Tamansourt, une rencontre consacrée à la signature d'une convention de partenariat pour le financement d'un programme quinquennal (2014-2018) dédié à la relance et la dynamisation de la ville nouvelle de Tamansourt (17 km de Marrakech). Cette convention s'insère dans le cadre d'un programme de redynamisation des villes nouvelles, conformément à la nouvelle vision de la politique de la ville ayant pour but le développement de villes inclusives, productives, solidaires et durables.Le programme objet de la convention permettra, moyennant un budget de 1,3 milliard de dirhams, la réalisation de grands projets structurants devant accompagner la dynamique de développement de la ville nouvelle de Tamansourt, dont trois maisons de jeunes, un foyer pour femmes, trois centres de santé, dix terrains de sports, trois mosquées et un «M'salla».Le programme prévoit aussi la réalisation de salles polyvalentes dans le cadre des projets de logement social, l'aménagement paysager et mobilier urbain, ainsi que le soutien aux activités du tissu associatif.Intervenant au cours de cette rencontre, le ministre de l'Habitat et de la Politique de la ville, Nabil Benabdellah, a souligné que ce programme, qui prévoit aussi la création d'un complexe universitaire et d'activités génératrices de revenus, est en mesure de redynamiser la nouvelle ville de Tamansourt et l'ériger en pôle urbain intégré comme la plupart des villes du Royaume.Le programme a fait l'objet d'une étude menée conjointement par le ministère et plusieurs partenaires pour redynamiser la ville de Tamansourt, a-t-il expliqué, faisant savoir qu'un projet est en cours d'étude pour la réalisation d'une voie express reliant la nouvelle ville à Marrakech.

Evoquant les critiques concernant la politique des villes nouvelles, Benabdallah a tenu à souligner que les expériences à travers le monde révèlent que la réalisation d'une nouvelle ville autonome et indépendante requiert de 15 à 20 ans, appelant à aller de l'avant dans ce chantier pour pouvoir satisfaire aux attentes des citoyens et à la demande en logement.Pour sa part, la ministre déléguée auprès du ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, Soumiya Benkhaldoun, a indiqué que le ministère a alloué un budget de 100 millions de dirhams pour la construction d'un complexe universitaire à Tamansourt sur une superficie de 165 ha.

Le complexe universitaire allègera la pression sur l'Université Cadi Ayyad de Marrakech en apportant une capacité de 10.000 places répartie sur trois facultés et quatre écoles d'ingénierie, en plus d'une cité universitaire et de services de proximité, a-t-elle précisé.Pour sa part, le ministre d'Etat, Abdellah Baha, a relevé que la réalisation de villes nouvelles constitue une alternative aux stratégies traditionnelles d'élargissement des grandes villes qui souffrent de multiples problèmes et contraintes. Et d'ajouter que les dysfonctionnements pouvant surgir dans ce nouveau concept urbain «proviennent nécessairement de la gestion et non du concept lui-même».Baha a insisté sur la nécessité d'une approche fondée sur le partenariat et la coopération entre les intervenants pour faire face aux insuffisances enregistrées dans l'aménagement des villes nouvelles.Pour sa part, le wali de la région de Marrakech-Tensift El Haouz, Abdesslam Bikrat, a rappelé que la ville nouvelle de Tamansourt a été créée en vue de résoudre les problématiques liées notamment à l'expansion de l'espace urbain de Marrakech et à la hausse de la demande en logements.Et le wali d'appeler à mobiliser les efforts pour doter cette ville nouvelle des moyens à même d'assurer aux habitants un cadre de vie urbain correct et décent qui répond à leurs besoins économiques, sociaux et culturels.

Présentant l'état d'avancement des chantiers d'infrastructures, dix ans après le lancement des travaux de réalisation de la ville nouvelle de Tamansourt, le président du directoire du groupe Al Omrane, Badr El Kanouni, a fait savoir que près de 95% des infrastructures ont été réalisées et quelque 16.000 logements ont été construits, en plus de la réalisation de 31 équipements publics. Il a précisé que dans cette ville, qui abrite actuellement quelque 55.000 habitants, les travaux sont en cours pour la réalisation de 11 infrastructures de proximité, d'espaces dédiés aux activités économiques et d'espaces verts sur une superficie de 300 ha.Le programme de redynamisation de Tamansourt vise à développer davantage cette ville dans le cadre d'une approche participative assurant la convergence des actions de l'ensemble des intervenants, a-t-il dit. Une initiative qui permettra, à terme, d'assurer l'attractivité de ce nouveau pôle urbain et lui garantir les conditions d'un développement urbain harmonieux.Lors de cette rencontre, plusieurs intervenants ont évoqué les contraintes qui entravent le développement de la nouvelle ville de Tamansourt, appelant à accélérer la cadence de réalisation des infrastructures de base de ce pôle urbain et à le doter de zones d'activités économiques, industrielles et commerciales.   

11 mai 2014 – SOURCE WEB Par MAP/Le Matin

Tags : La ville nouvelle de Tamansourt a été créée en vue de résoudre les problématiques liées notamment à l'expansion de l'espace urbain de Marrakech- convention relative au programme de relance de la ville nouvelle de Tamansourt pour 1,3 MMDH- programme quinquennal (2014-2018) dédié à la relance et la dynamisation de la ville nouvelle de Tamansourt- programme de redynamisation des villes nouvelles- le ministre de l'Habitat et de la Politique de la ville, Nabil Benabdellah- réalisation d'une voie express reliant la nouvelle ville à Marrakech- construction d'un complexe universitaire à Tamansourt sur une superficie de 165 haLe complexe universitaire allègera la pression sur l'Université Cadi Ayyad de Marrakech en apportant une capacité de 10.000 places répartie sur trois facultés et quatre écoles d'ingénierie, en plus d'une cité universitaire et de services de proximité -