Marrakech La société civile veut coproduire la propreté

Marrakech  La société civile veut coproduire la propreté

Restructuration des décharges et organisation du tri sélectif sont au programme.

«Coproduction de la propreté» fait partie intégrante du Programme national de gestion des déchets ménagers et similaires (PNDM) qui s’assigne notamment pour objectifs de restructurer toutes les décharges sauvages existantes et d’organiser la filière «Tri-recyclage-valorisation» dans la perspective d’atteindre 20% de récupération et de recyclage des déchets générés, avec des actions pilotes de tri à la source.S’exprimant à l’occasion du lancement de ce projet, le président de la section Marrakech de l’AESVT, Abdelhalim Fakihani, a estimé que l’aboutissement de cette expérience exige nécessairement l’implication de tous les acteurs du développement et de la population locale qui demeure un partenaire incontournable dans ce processus. Dans ce sens, un comité de pilotage local sera prochainement mis en place dans l’optique d’assurer le suivi et de contribuer à la réussite dudit projet financé par la Fondation suisse «Drosos». Cette rencontre, qui s’est déroulée en présence notamment du président du conseil de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz, Ahmed Touizi, et des représentants de la wilaya, du Conseil de la ville et d’ONG locales, a été l’opportunité d’annoncer les noms des quartiers modèles dans le domaine du tri des déchets à la source. Il s’agit des quartiers Tamesna, Avenue Khachab, Jnane Al-Afia, Al-Wahda 4 et M’Hamid 5 relevant respectivement des arrondissements Ennakhil, Sidi Youssef Ben Ali, Medina, Guéliz et Menara. Des conventions de partenariat ont été paraphées, à cette occasion, entre les représentants des acteurs locaux de chaque quartier ciblé. Le tri sélectif des déchets à la source assurément est la clé de voûte d’une gestion réussie sur les plans de l’optimisation des coûts et du respect de l’environnement. Il est en effet indispensable pour maximiser le recyclage et diminuer le volume des déchets résiduels.Des expériences pilotes en matière de tri sélectif à la source ont été lancées dernièrement par nombre de communes urbaines à travers le Royaume, notamment à Agadir. Lesdites actions ont permis de réduire considérablement les coûts et de contribuer à la propreté des cités. Mission «accompagnement»Le Projet «Coproduction de la propreté», dont le coup d’envoi a été donné en avril dernier à partir de Demnate sous le slogan «Quartier propre : droit et obligation», se donne pour but, dans une première phase, d’accompagner les habitants et acteurs au niveau de quelque 90 quartiers, 100 écoles et 20 sites nationaux dans 22 villes sur une période de quatre ans grâce à un plan d’action progressif et continu pour une meilleure gestion des déchets ménagers.

2 juillet 2014 – SOURCE WEB Par Mokhtar Grioute, LE MATIN

Tags : Restructuration des décharges et organisation du tri sélectif sont au programme- Programme national de gestion des déchets ménagers et similaires (PNDM)- organiser la filière «Tri-recyclage-valorisation»- le président de la section Marrakech de l’AESVT, Abdelhalim Fakihani- l’implication de tous les acteurs du développement et de la population locale- assurer le suivi et de contribuer à la réussite dudit projet financé par la Fondation suisse «Drosos»-