Festival des nomades M\'hamid El Ghizlane abritera la 12e édition du 13 au 15 mars

Festival des nomades        M\'hamid El Ghizlane abritera la 12e édition du 13 au 15 mars

Si les nomades aspirent à plus de modernité, tous veulent défendre et préserver leur culture. L'ANM organise le Festival international des nomades à M'Hamid El Ghizlane. Ph : nomadsfestival.wordpress.com
Promouvoir le patrimoine matériel et immatériel des nomades. M'hamid El Ghizlane s'apprête à accueillir sa 12e édition du Festival international
La 12e édition du Festival international des nomades se tiendra, du 13 au 15 mars à M'hamid El Ghizlane (Province de Zagora), à l'initiative de l'Association nomades du monde (ANM), sous le thème «Les nomades d’Afrique entre diversité régionale et unité culturelle : quelles perspectives ?».
Plusieurs activités figurent au programme de cette édition notamment une démonstration de course de dromadaires (Ellaz), un match de hockey nomade (Mokhach) et le mode de préparation de «Mella» pain des sables, indique l'ANM organisatrice de ce rendez-vous culturel annuel.
Des rencontres culturelles sur «les nomades en Afrique et les politiques régionales de développement», «les défis socio-économiques des nomades en Afrique» et «les plantes médicinales» sont aussi prévues lors de cette édition, outre une exposition des produits locaux d'artisanat.
D'après les organisateurs, la 12e édition du Festival international des Nomades sera marquée par plusieurs concerts avec notamment la participation du groupe «Diba Dimba» (Burkina Faso) et les troupes «Etran Finatawa» et «Iza» (Niger). Le Festival qui rendra hommage durant cette édition aux arts populaires marocains, sera rehaussé par la participation de l'artiste Amazighe Aïcha Tachinouite, le groupe Ribab Fusion, Mnat Aichata de Guelmim et la danse Regba de l'Oued Drâa, outre la participation de plusieurs troupes locales.
Organisé à l'initiative de l'Association nomades du monde (ANM), en collaboration avec plusieurs partenaires, ce Festival est une manifestation annuelle qui favorise les échanges culturels, encourage la mobilité des artistes, participe au désenclavement du sud-est marocain, et contribue à autonomiser les populations par une participation active.
L'ANM, vitrine de tout ce qui se rapporte au nomadisme, œuvre pour sauvegarder, valoriser et promouvoir le patrimoine matériel et immatériel des nomades, culture millénaire. Elle encourage également les recherches scientifiques et ethnologiques sur cette thématique.   
3 Mars 2015
SOURCE WEB Par Le MATIN

Tags : défendre et préserver leur culture- M'hamid El Ghizlane (Province de Zagora)- Les nomades d’Afrique entre diversité régionale et unité culturelle : quelles perspectives- l'Association nomades du monde (ANM)-