Tansift Al Haouz Lancement du Réseau Averroès par les Universités de Marrakech et de Montpellier

Tansift Al Haouz   Lancement du Réseau Averroès par les Universités de Marrakech et de Montpellier

Les étudiants marocains à l’Université Paul Valéry Montpellier constituent le deuxième contingent après les Chinois.
Les quinzièmes Journées universitaires euro-méditerranéennes Averroès ont eu lieu, récemment à Marrakech, à l’initiative de l’Université Cadi Ayyad (UCAM) et de l’Université française de Montpelier. Ces Journées, qui ont réuni présidents et responsables des universités, des centres de recherche et des entreprises partenaires du Maroc, d’Europe, de Tunisie et d’Algérie, se sont données pour principale ambition de créer l’association «Réseau Averroès» qui contribuera à la construction de l’Euro-Méditerranée de la recherche, de la formation et de l’entrepreneuriat en développant l’espace pour les coopérations et les projets d’une rive à l’autre de la Méditerranée.
Ce nouveau-né aura pour objectif de développer la visibilité internationale des institutions partenaires, de favoriser la coopération entre les établissements d’enseignement supérieur des deux rives de la Méditerranée, d’accompagner la mise en œuvre du programme «Erasmus Plus» dans la région euro-méditerranéenne, de faciliter la mobilité étudiante et le développement de projets de recherche conjoints, notamment par la reconnaissance mutuelle des diplômes et des périodes d’études et des stages effectués en mobilité et le développement des co tutelles.
L’Association aura également pour finalité de développer des projets de coopération, de recherche et d’innovation sur des thématiques communes, notamment en réponse aux appels à propositions de l’Europe, de partager le savoir-faire et les bonnes pratiques et de développer l’expertise des membres sur le montage des projets.
Il convient de souligner que ce nouveau réseau, issu du programme Averroès mis en place en 2008, regroupe plus de 120 institutions nationales et internationales, dont des universités, des entreprises, des organismes de recherche et des départements ministériels.
Cet événement a offert l’occasion «de poursuivre sous une autre forme ce qui a été l’aventure Averroès qui a débuté il y a sept ans dans le cadre du Programme européen de financement de la mobilité étudiante “Erasmus Mundus”», a confié au journal «Le Matin» Anne-Marie Motard, vice-présidente de l’Université Paul-Valéry Montpellier. Et d’ajouter que cette rencontre a été d’une importance capitale dans la mesure où elle a accouché d’une association qui aura pour vocation à la fois de perpétuer l’esprit Averroès, notamment les bonnes pratiques acquises au fil du temps, et d’envisager des actions innovantes et de nouvelles formes de coopération en lien étroit avec le monde socioéconomique et d’autres organismes culturels.
En guise de conclusion, Mme Motard a fait observer que les étudiants marocains à l’Université Paul-Valéry Montpellier constituent le deuxième contingent après les Chinois et que son institution est liée par de nombreuses conventions de coopération à des universités marocaines, dont un accord de double diplôme en gestion avec l’Université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan.

18 juin 2015 - 15h46
SOURCE WEB Par Mokhtar Grioute, LE MATIN

Tags : Les étudiants marocains à l’Université Paul Valéry Montpellier constituent le deuxième contingent après les Chinois- Les quinzièmes Journées universitaires euro méditerranéennes Averroès- Université Cadi Ayyad (UCAM)- Université française de Montpelier - Université Paul-Valéry Montpellier - créer l’association Réseau Averroès- construction de l’Euro Méditerranée- développer l’expertise des membres sur le montage des projets- Programme européen de financement de la mobilité étudiante Erasmus Mundus- accord de double diplôme en gestion avec l’Université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan-