Qui sont les dirigeants de la coordination des étudiants grévistes?

Qui sont les dirigeants de la coordination des étudiants grévistes?

De droite à gauche: Sara Azim (fac dentaire Casa), Abdessamad Ait Brik (médecine Oujda), Charaf Ziane (médecine Marrakech), Ismail Zerrari (Fès), Hasna Boutelja (Casa), Salma El Abed (Rabat) 

La manifestation des étudiants en médecine en grève des cours a connu un franc succès en terme d’affluence mais le plus étonnant a été la qualité de l’organisation. L’occasion de revenir sur le parcours de six des quatorze représentants des cinq facultés de médecine et pharmacie et des deux facultés dentaires que compte le Maroc. 

Médias 24 a contacté les délégués des étudiants issus de cinq facultés qui sont tous membres de la fameuse commission nationale des étudiants en médecine à l’origine du bon déroulement de la manifestation du mercredi 28 octobre.

Cette coordination s’est créée au lendemain de l’annonce ministérielle du projet de service sanitaire obligatoire. Les représentants estudiantins des facultés marocaines ont réuni les bureaux d’étudiants de chaque ville pour organiser la riposte nationale contre le projet ministériel.

Le bureau exécutif de la commission nationale est composé de deux représentants par ville, soit 14 représentants pour l’ensemble des 7 facultés de médecine et dentaire.

Notre rédaction a interrogé six d'entre eux pour connaître leurs motivations et leur parcours. Les 8 autres noms, dont nous n'avons pas recueilli les déclarations, sont: Oualid El Mesbahi (Rabat), Lokman Kharroubi (Marrakech), Anas Chebaata, coordinateur national (Casa), Mbarki Mohammed (Fès), Ilyass Khatib ( Oujda), Salma Ettaki ( dentaire Casa), Khadija Bariki ( dentaire Rabat) et Alaa Aissaoui (Casa).

>Hasnae Boutlaja, présidente du BDE de la faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca

Originaire de la ville de Settat, la présidente du conseil des étudiants de la capitale économique s’est installée à Casablanca pour ses études supérieures. Ce pur produit du système d’enseignement public marocain a décroché son baccalauréat scientifique avec une moyenne générale de 18/20.

Elle a ensuite passé plusieurs concours (dentaire, Ensa, classes préparatoires…) qu’elle a tous réussis. A 24 ans, celle qui s’est finalement dirigée vers la filière médicale est en 7e année de médecine.

Toute petite, elle rêvait d’intégrer le "noble" corps médical et n’hésitait pas à rédiger des ordonnances pour ses proches. Cette étudiante se spécialisera en chirurgie à l’issue de sa formation de généraliste avant de devenir, elle espère, professeure de médecine. 

>Ismail Zirari, représentant des étudiants de la faculté de médecine et de pharmacie de Fès

Originaire de la ville de Meknès, Ismail est à la fois le plus jeune et le seul des six représentants interrogés à avoir poursuivi ses études secondaires à la mission française Paul Valéry de Meknès.

Une fois son bac en poche, il passe avec succès le concours d’entrée en médecine pour intégrer la faculté de Fès.

L’année dernière, il se présente aux élections du BDE et devient membre du BDE de Fès. Lorsque les protestations commencent à fuser contre le projet de service sanitaire du ministre Louardi, il est désigné à l’issue d’un vote secret pour faire partie de la nouvelle commission nationale.

Tout comme ses condisciples, il affirme être entré en médecine comme on entre en religion. Cet étudiant de 20 ans en quatrième année espère "venir à bout de ses études" avant une éventuelle spécialisation.

>Selma Abed, représentante des étudiants de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat

Née à Rabat, cette Oujdiya a suivi ses études secondaires au lycée public Moulay Youssef de la capitale avant d’intégrer la faculté de médecine de Rabat.

Cette représentante de 24 ans a d’abord été secrétaire générale puis présidente du bureau des étudiants (BDE). Actuellement en 7e, elle s’est engagée dans la représentation de ses camarades dès sa 3e année d’études.

Elle avance que le travail de la commission nationale chargée d’encadrer les étudiants a été payant au regard du succès et de la parfaite organisation qui ont caractérisé la manifestation.

"C’est une fierté d’avoir contribué à ce qu’elle se passe dans la sérénité et sans aucun dérapage. Nous ne voulons pas de bras de fer; nous cherchons juste un engagement écrit du ministre pour satisfaire nos revendications légitimes. Dès qu’elles seront satisfaites, nous rejoindrons les bancs de la faculté."

>Charaf Ziane, représentant des étudiants de la ville de Marrakech

A 25 ans, cet étudiant de 7e année est le président du bureau des étudiants en médecine de la ville ocre. Il a suivi sa scolarité dans un lycée public près de la ville de Béni Mellal avant de s’installer à Marrakech. A l’instar de ses collègues de la commission, devenir médecin est son rêve d'enfance.

Depuis sa 1ere année d’études, il représente chacune de ses promotions en tant que membre du bureau des étudiants. Il est par ailleurs président de ce bureau depuis quatre ans. Il espère devenir neurochirurgien.

>Sara Azim, représentante des étudiants de la faculté dentaire de Rabat

Cette Casablancaise de 21 ans a suivi sa scolarité dans un lycée privé bilingue de la capitale avant de passer le concours de médecine dentaire. Détentrice d’un baccalauréat sciences physiques, obtenu avec mention, elle a passé plusieurs concours avant de porter son choix sur la médecine dentaire.

Celle qui voulait devenir architecte à l’origine a préféré revenir à sa passion de toujours, la médecine.

A l’issue de son doctorat, Sara choisira parmi les spécialités qui s’offriront à elle. Mais elle ne sait pas si elle optera pour un parcours internat-résidanat au Maroc ou pour une spécialisation en Europe.

>Abdessamad Aït Brik, 23 ans, représentant des étudiants de la ville d’Oujda

Natif de la ville de Ouarzazate, Abdessamad a décroché son baccalauréat dans un lycée public d’Errachidia.

Ayant eu le choix d’étudier à Fès ou à Oujda, il a préféré s’installer dans la capitale de l’Oriental pour réaliser son rêve d’enfant de devenir médecin.

Contrairement à ses camarades, Abdessamad représente les étudiants en médecine d’Oujda depuis l’année en cours. Il se félicite d’avoir contribué à mobiliser pas moins de 600 étudiants de sa faculté. 

Le 29 Octobre 2015
SOURCE WEB Par Médias 24

Tags : La manifestation des étudiants en médecine en grève- facultés de médecine et pharmacie et des deux facultés dentaires- commission nationale des étudiants en médecine– Les représentants estudiantins des facultés marocaines- Oualid El Mesbahi (Rabat), Lokman Kharroubi (Marrakech), Anas Chebaata, coordinateur national (Casa), Mbarki Mohammed (Fès), Ilyass Khatib ( Oujda), Salma Ettaki ( dentaire Casa), Khadija Bariki ( dentaire Rabat) et Alaa Aissaoui (Casa)- Hasnae Boutlaja, présidente du BDE de la faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca- Ismail Zirari, représentant des étudiants de la faculté de médecine et de pharmacie de Fès– le projet de service sanitaire du ministre Louardi- Selma Abed, représentante des étudiants de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat- Charaf Ziane, représentant des étudiants de la ville de Marrakech– Sara Azim, représentante des étudiants de la faculté dentaire de Rabat– Abdessamad Aït Brik, 23 ans, représentant des étudiants de la ville d’Oujda–