Changements climatiques Hkima El Haité Une menace aux droits humains

Changements climatiques  Hkima El Haité  Une menace aux droits humains

Hkima El Haité a souligné que la coopération entre le maroco-française en matière de préservation de l'environnement permettra aux deux pays d'établir de nouveaux partenariats. Ph : twitter.com
Hkima El Haité a expliqué que les changements climatiques remettent en cause les objectifs du développement humain et engendrent des problèmes d’insécurité alimentaire.
Les droits humains les plus élémentaires sont menacés par les changements climatiques, qui représentent un défi auquel est confrontée l'humanité tout entière, a souligné, lundi soir à Paris, la ministre déléguée chargée de l'Environnement, Hkima El Haité.
Dans une déclaration à la MAP, en marge de sa participation à un colloque organisé à l'Institut du monde arabe (IMA) à l'occasion du 60e anniversaire des accords de La Celle-Saint Cloud sous le thème «France Maroc : une histoire partagée, des défis communs», Hkima El Haité a expliqué que les changements climatiques remettent en cause les objectifs du développement humain et engendrent des problèmes d'insécurité alimentaire, d'accès à l'eau potable et à l'énergie.
La ministre, qui participe depuis dimanche à Paris, aux côtés d'une soixantaine de ses homologues venus du monde entier à la Pré-COP, une réunion préparatoire de la Conférence internationale de Paris sur les changements climatiques (30 novembre 11 décembre), a souligné que la coopération entre le Maroc et la France en matière de préservation de l'environnement permettra aux deux pays d'établir de nouveaux partenariats autour de plans de développement novateurs dans les pays africains les moins avancés.
La France a toujours été un partenaire privilégié du Maroc, notamment pour les programmes énergétiques et d'alimentation en eau potable, a-t-elle rappelé, relevant que dans le cadre de cette nouvelle feuille climatique, les deux pays peuvent travailler ensemble dans le renforcement des capacités des pays africains, dans le transfert des technologies et surtout dans la mise en œuvre de projets d'énergie solaire.
L'expertise et le savoir-faire du Maroc grâce aux programmes d'énergie solaire permettront de développer avec la France des partenariats sur l'Afrique, a-t-elle noté, expliquant qu'énormément de chantiers sont ouverts aussi bien sur les projets d'atténuation que sur les projets d'adaptation, qui pourraient mener très loin les deux pays au niveau de la coopération autour du climat.
Organisé par l'Institut du monde arabe (en partenariat avec l'Institut royal des études stratégiques (IRES) et le Centre Jacques Berque, ce colloque a connu la participation de ministres, de chercheurs et universitaires, d'historiens et de diplomates marocains et français.
Plusieurs thèmes ont été débattus lors de cette rencontre, initiée avec le soutien de l'ambassade du Maroc en France, dont «Les legs du XXe siècle : l'évolution des relations entre le Maroc et la France depuis le protectorat jusqu'à l'orée du XXIe siècle» et «France-Maroc : les enjeux et défis stratégiques régionaux dans un contexte mondialisé. Quel est l'impact sur la coopération Nord-Sud du partenariat économique et stratégique de ces deux pays au Maghreb et en Afrique subsaharienne ?».
Le 08 Novembre 2015
SOURCE WEB Par Le Matin

Tags : la coopération entre le maroco-française en matière de préservation de l'environnement– Hkima El Haité– changements climatiques- la ministre déléguée chargée de l'Environnement, Hkima El Haité– Institut du monde arabe (IMA)- les objectifs du développement humain et engendrent des problèmes d'insécurité alimentaire– la Conférence internationale de Paris sur les changements climatiques (30 novembre 11 décembre),– travailler ensemble dans le renforcement des capacités des pays africains,– le Centre Jacques Berque- la coopération Nord Sud du partenariat économique et stratégique de ces deux pays au Maghreb et en Afrique subsaharienne-