SIB 2016: Une édition sous le signe du "bâti durable"

SIB 2016: Une édition sous le signe du

Au moins 30 villes marocaines, 45 pays étrangers, 820 marques et 11 secteurs d'activité seront représentés à la 16e édition du Salon international du bâtiment (SIB).

Avec plus de 200.000 visiteurs attendus et 660 exposants, la 16e édition du Salon international du bâtiment (SIB), prévue du 23 au 27 novembre à Casablanca, offre l’opportunité aux professionnels marocains et internationaux d’échanger sur le devenir du secteur du bâtiment dans une perspective durable.

Au moins 30 villes marocaines, 45 pays étrangers, 820 marques et 11 secteurs d'activité seront représentés à ce salon organisé sur le thème "Vers un cadre bâti durable et harmonieux", a précisé le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Mohammed Nabil Benabdallah, dans une conférence de presse à l'occasion de l'annonce de cet événement.

Le choix de la thématique est animé par la volonté de faire connaître les différentes manières de créer un environnement bâti, qui soit durable et qui profite à tous, a affirmé le ministre.

S’étendant sur une superficie de plus de 200.000 m², cette manifestation s’assigne pour objectif de créer une plateforme professionnelle pour les acteurs du secteur de la construction, informer les professionnels et le public sur les nouveautés du bâtiment, consolider la synergie entre les différents intervenants dans le secteur et renforcer le partenariat national et international, a-t-il relevé.

Le ministre a mis également l’accent sur les points forts de cette édition, qui sera marquée par la signature de la déclaration commune de l’Alliance marocaine du bâtiment pour le climat (AMBC), l’organisation d’ateliers scientifiques sur le thème "Vers un cadre bâti durable et harmonieux" et des conférences autour de l’acte de construire et de la politique des villes, ainsi que des rencontres d’affaires (B2B).

De son côté, le président du directoire d'Al Omrane, Badr Kanouni, a mentionné que ce salon consolide davantage la prise de conscience collective et globale autour de l’efficacité énergétique et le développement durable.

A cet effet, "nous avons élaboré une charte interne en vue d’intégrer un certain nombre de normes et de points respectant le développement durable dans le cahier des charges", a fait savoir M. Kanouni, notant qu’avec le concours de l’Union européenne et de l’Agence de développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (Aderee), cinq projets démonstrateurs ont été retenus au niveau du Maroc, dont quatre sont conduits par le groupe Al Omrane.

Le 21 Novembre  2016
SOURCE WEB Par Médias 24

Les tags en relation