Le cinéma pour mieux comprendre le monde FIDADOC, première manifestation cinéma

Le cinéma pour mieux comprendre le monde FIDADOC, première manifestation cinéma

Luciano Barisone invité spécial de l’édition actuelle Le coup d’envoi de la septième édition du Festival international du documentaire à Agadir (FIDADOC) sera donné aujourd’hui. Organisé par l’Association de culture et d’éducation par l’audiovisuel, ce festival est la première manifestation cinématographique marocaine exclusivement dédiée aux films documentaires. Le FIDADOC a pour objectif de développer une culture du cinéma documentaire dans notre pays et de faire découvrir au large public une écriture cinématographique ancrée dans le réel, stimulante pour l’esprit comme pour le regard. Selon Hind Saïh, présidente du FIDADOC, « 7 ans, c’est l’âge de raison… C’est aussi le temps qu’il aura fallu au FIDADOC pour voir le jour, grandir, apprendre de ses erreurs, subir le destin, se réinventer et s’améliorer. Aujourd’hui, le FIDADOC a trouvé son public, de plus en plus élargi et divers. Il a réussi à asseoir une reconnaissance nationale et internationale. Il s’est imposé comme un évènement incontournable au niveau de la culture du cinéma documentaire, mais également à l’échelle de tous les créateurs qui y trouvent inspiration, rencontre et encadrement professionnel ». Réputée pour son exigence artistique, la sélection officielle du FIDADOC se compose d’une compétition internationale, d’un panorama dédié aux films du Maghreb, du Machrek et d’Afrique subsaharienne, et de nombreuses séances spéciales à l’Hôtel de ville d’Agadir, salle Brahim Radi. Le FIDADOC, c’est aussi et surtout des dizaines de projections qui irriguent l’ensemble du territoire de la commune : Complexe Jamal Adorra, Université Ibn Zohr, maisons de quartier, complexes municipaux et locaux associatifs pendant la journée et espaces en plein air en soirée. Cette 7ème édition donne la parole aux peuples, en particulier palestinien et égyptien, sous le signe de la jeunesse et de la transmission entre les générations, avec plusieurs films signés de jeunes cinéastes qui nous aideront à mieux connaître et comprendre un monde en plein bouleversement. La programmation compte également plusieurs focus sur la production documentaire récente de différents territoires européens très dynamiques dans leur soutien en faveur de cette écriture cinématographique. L’occasion d’accueillir des délégations d’auteurs et de professionnels originaires de Suisse, Wallonie-Bruxelles, Catalogne, Aquitaine, Île de France, Finlande… tous désireux de contribuer à la structuration d’une véritable filière documentaire au Maroc à travers des partenariats durables, à l’instar de la Résidence d’écriture dans le cadre du réseau AFRICADOC. La sélection de cette édition 2015 comporte ainsi plusieurs courts et long-métrages réalisés par des auteurs bénéficiaires de la « Ruche documentaire » créée il y a trois ans par le FIDADOC et destinée à identifier les documentaristes marocains de demain et à les accompagner dans la concrétisation de leurs projets. Et cette année encore, la Ruche documentaire du FIDADOC accueillera plusieurs dizaines de réalisateurs, étudiants, journalistes, passionnés de documentaires venus de tout le Maroc, qui auront l’opportunité pendant une semaine de faire expertiser leur projet de film par des professionnels chevronnés. Il es à noter que le FIDADOC est parrainé cette année par le journaliste et critique Luciano Barisone, directeur du Festival Visions du réel. Lundi 4 Mai 2015SOURCE WEB Par Libération Tags : Luciano Barisone- Festival international du documentaire à Agadir (FIDADOC)- Association de culture et d’éducation par l’audiovisuel- culture du cinéma documentaire- écriture cinématographique- la culture du cinéma documentaire- Complexe Jamal Adorra, Université Ibn Zohr- Wallonie-Bruxelles, Catalogne, Aquitaine, Île de France, Finlande- Luciano Barisone, directeur du Festival Visions du réel-