FÈS/CRT: QUI SUCCÉDERA À AZIZ LEBBAR?

FÈS/CRT: QUI SUCCÉDERA À AZIZ LEBBAR?



LE PRÉSIDENT SORTANT NE SE PRÉSENTERA PAS POUR UN 2E MANDAT QUATRE CANDIDATS EN LICE… LES ÉLECTIONS PRÉVUES VERS FIN MARS LES professionnels du tourisme de Fès devront élire leur président d’ici fin mars. A quelques semaines du scrutin, quatre opérateurs ont officiellement déposé leur candidature. Il s’agit notamment de Yassir Jawhar, voyagiste et hôtelier, Mehdi Abbadi, président de l’association régionale des propriétaires des maisons d’hôte, Ahmed Santissi, président de l’association des restaurateurs, et Rachid  El Azami, hôtelier. Pour rappel, le mandat de l’hôtelier Aziz Lebbar à la tête du Conseil régional du tourisme (CRT de Fès-Boulemane) est arrivé à terme en décembre dernier. Depuis, des voix se sont levées appelant le président sortant d’organiser une assemblée générale élective (AGE). Finalement, et après avoir organisé moult rencontres en interne et avec Mohamed Dardouri, wali de la région, qui n’a pas voulu s’impliquer dans une polémique entre professionnels, ces derniers se sont mis d’accord pour élire un nouveau bureau. Leur ambition est de mettre en œuvre le plan triennal, concocté par l’Onmt, et surtout sa phase 1, prévue en 2014. Ainsi, les professionnels devront se retrouver vers fin mars pour l’élection de leur futur président. Un exercice qui se  fera en présence des différents collèges, et surtout des représentants des collectivités locales. De son côté, Aziz Lebbar affirme «qu’il ne briguera pas un second mandat». L’élu (PAM) de la Chambre des conseillers, qui est également membre du conseil communal de la ville de Fès et de la CCIS, et propriétaire de plusieurs hôtels à Fès, Essaouira, Casablanca et Marrakech,  «préfère se consacrer à ses projets personnels». Même s’il ne dit pas, Lebbar se prépare pour les élections communales de 2015 où il postulera pour un poste de responsabilité à la tête de la mairie ou du conseil régional. En attendant, les candidats qui comptent lui succéder sont unanimes. Ils souhaitent donner une nouvelle impulsion à la promotion de la région. Et ce, à travers une dynamique centrée sur la revalorisation de tous les métiers du tourisme, qui nécessite le renforcement du transport aérien. Ils aspirent également à la création de lignes directes quotidiennes avec Marrakech et Agadir et dans un cadre plus général, à des dessertes de point à point avec les pays de l’Europe de l’Est, l’Afrique, l’Asie et les USA. Toutefois, cela ne sera possible que si l’ensemble des acteurs de l’industrie hôtelière travaillent en synergie et constituent un lobby qui défendra au mieux les intérêts de la destination. L’objectif est de faire de Fès une destination de city break. Pour cela, un budget de 131 millions de DH sera mis en œuvre sur la période 2014 -2016. Cette enveloppe financera un ensemble d’actions dont notamment des campagnes publicitaires, des semaines culturelles, et des soirées et week-ends à thème. Tourisme religieux. La contribution de la RAM est salutaire. La compagnie nationale offrira des facilités sur les tarifs pour les pèlerins de  la Tariqa Tidjaniya en Côte d’Ivoire. Ceci, en vertu d’une convention signée la semaine dernière à Abidjan entre Driss Benhima, et le khalife général de la Tidjaniya en Côte d’Ivoire, Cheikh El Hadj Moustapha Sonta. Signalons enfin que cet accord permettra aussi aux autres communautés tijanes du monde entier de venir se recueillir près du tombeau de Sidi Ahmed Tijani à Fès.  SOURCE WEB Par  Youness SAAD ALAMI L’Economiste Tags: élire leur président d’ici fin mars-quatre opérateurs ont officiellement déposé leur candidature. Il s’agit notamment de Yassir Jawhar, voyagiste et hôtelier, Mehdi Abbadi, président de l’association régionale des propriétaires des maisons d’hôte, Ahmed Santissi, président de l’association des restaurateurs, et Rachid  El Azami, hôtelier- Aziz Lebbar affirme «qu’il ne briguera pas un second mandat »- Tourisme religieux -La compagnie nationale offrira des facilités sur les tarifs pour les pèlerins de  la Tariqa Tidjaniya en Côte d’Ivoire-