BILAN DU GOUVERNEMENT TOURISME MERCI LA CONJONCTURE !

BILAN DU GOUVERNEMENT  TOURISME    MERCI LA CONJONCTURE !



IL est de tous les événements et de toutes les rencontres. Depuis la nomination de Lahcen Haddad à la tête du ministère du Tourisme, ce ministre ne s’est pas montré avare en sorties médiatiques. Sur le terrain, la conjoncture a été plutôt favorable. A fin mai, les arrivées de touristes ont connu une hausse de 5% et les nuitées de 6%. Cette croissance n’a eu d’autres prix que la réduction de la tarification et donc une contraction des recettes. Pour sa part, le plan Azur continue à accuser du retard. Les objectifs semblent difficiles à atteindre. Aujourd’hui, Haddad préconise de mettre l’accent sur deux destinations: Taghazout et Saïdia. Du retard est également enregistré sur la Vision 2020. Le comité de pilotage ne s’est réuni que deux fois. Les Assises du tourisme ne se sont pas tenues depuis 2010. Haddad aura au moins à son actif la mise en place d’indicateurs précis sur le secteur pour améliorer l’attractivité en termes d’investissement et la signature des contrats-programmes régionaux (CPR). 9 Juillet 2014 _SOURCE WEB Par Il.B L’ECONOMISTE Tags : A fin mai, les arrivées de touristes ont connu une hausse de 5% et les nuitées de 6%. Cette croissance n’a eu d’autres prix que la réduction de la tarification et donc une contraction des recettes- le plan Azur continue à accuser du retard- Haddad préconise de mettre l’accent sur deux destinations: Taghazout et Saïdia-