L’INFRASTRUCTURE HÔTELIÈRE S’ÉTOFFE À OUARZAZATE

L’INFRASTRUCTURE HÔTELIÈRE S’ÉTOFFE À OUARZAZATE



AL OMRANE AGADIR, MAÎTRE D’OUVRAGE POUR DEUX FUTURES ZONES TOURISTIQUES OPÉRATION DE PROMOTION DE LA DESTINATION, POUR UN BUDGET DE 120 MILLIONS DE DH SUR 4 ANS Près de 10 ans après son lancement, le projet d’aménagement de la zone touristique de Tarmigte, province de Ouarzazate, va enfin redémarrer. Il s’étale sur une superficie globale de 16 hectares et consiste en la construction de 10 unités hôtelières avec plus de 1.000 chambres et 6 restaurants. De plus, les travaux d’aménagement d’une deuxième zone touristique sont déjà lancés à Argwin, municipalité d’Ouarzazate. C’est un lotissement résidentiel et hôtelier composé de 340 lots sur une superficie totale de plus de 30 hectares. Il comprend 6 unités hôtelières, 316 villas et 14 unités commerciales. Le maître d’ouvrage pour ces deux futures zones touristiques est la société Al Omrane Agadir. Ces investissements devraient relancer la destination et l’augmentation de la capacité litière va mettre du baume au cœur des professionnels.Néanmoins, d’autres problèmes pèsent sur la destination et freinent la relance du secteur. Dégradation de la qualité des prestations, conflits sociaux, déficit budgétaire de certains établissements hôteliers… tous ces aspects ont été discutés à la province d’Ouarzazate lors d’une réunion pour présenter le projet de plan d’action de promotion de la destination. Dans cette stratégie de relance, les filières clés comme le cinéma et les oasis sont mises en avant. «Nous misons sur une approche participative des différents intervenants afin de créer une dynamique», explique Zoubir Bouhoute, directeur du Centre provincial de tourisme (CPT) et qui a présenté le projet. «Il est important d’œuvrer au rayonnement de la destination et de créer des activités capables de susciter l’intérêt des touristes nationaux et étrangers», a-t-il ajouté.Il s’agit donc de trouver la formule adéquate pour un accord et une meilleure convergence entre les différents partenaires dont l’ONMT, le Centre cinématographique marocain, l’Agence marocaine pour l’énergie solaire et l’Agence nationale de développement des zones oasiennes et de l’arganier (Andzoa) ou encore la Ouarzazate Film Commission (OFC). La coordination des efforts entre les différents partenaires étant une condition sine qua non pour la bonne promotion d’Ouarzazate et donc de son redécollage. Une enveloppe budgétaire annuelle estimée à plus de 30 millions DH et financée par les partenaires sera nécessaire pour la réalisation des actions à entreprendre sur une durée de quatre ans. Elles sont axées, entre autres, sur des opérations ponctuelles pour le tourisme interne et manifestations à l’étranger.De même que de workshops, organisation de festivals, événements et surtout publications de supports publi-promotionnels sous forme de brochures, posters, roll-up, guide électronique… en 6 langues différentes pour atteindre un maximum de touristes. L’optique étant de mettre en valeur toutes les potentialités de la région, à savoir le tourisme, le cinéma, les zones oasiennes, le projet de la station solaire, l’artisanat… Sachant que des brochures existent déjà en français, anglais et espagnol. Une réédition de la carte touristique d’Ouarzazate, avec plan de ville et de la région et confection d’un site Internet, est aussi prévue.Vent de repriseLe tourisme dans la province d’Ouarzazate reprend des couleurs. En effet, les cinq premiers mois de l’année 2014 ont enregistré une hausse de 23% en termes de nuitées, par rapport à la même période de l’année précédente. Le taux d’occupation est passé quant à lui de 23% en 2013 à 31% en 2014. Des résultats qui s’expliquent par les efforts de promotion déjà entrepris il y a trois ans et aussi au retour des tournages sur les plateaux de la province. 11 Juillet 2014 _SOURCE WEB Par Fatiha NAKHLI L’ECONOMISTE Tags : la zone touristique de Tarmigte, province de Ouarzazate, va enfin redémarrer- les travaux d’aménagement d’une deuxième zone touristique sont déjà lancés à Argwin, municipalité d’Ouarzazate- Le maître d’ouvrage pour ces deux futures zones touristiques est la société Al Omrane Agadir- Zoubir Bouhoute, directeur du Centre provincial de tourisme (CPT)- meilleure convergence entre les différents partenaires dont l’ONMT, le Centre cinématographique marocain, l’Agence marocaine pour l’énergie solaire et l’Agence nationale de développement des zones oasiennes et de l’arganier (Andzoa) ou encore la Ouarzazate Film Commission (OFC)- les cinq premiers mois de l’année 2014 ont enregistré une hausse de 23% en termes de nuitées, par rapport à la même période de l’année précédente-