TOURISME FORTE HAUSSE DU MARCHÉ LOCAL

TOURISME   FORTE HAUSSE DU MARCHÉ LOCAL



IL A CRU DE 8% À 30,4 MILLIARDS DE DH LES IMPÔTS NETS DE SUBVENTIONS SUR LE MÊME TREND Après une faible croissance de 0,5% en 2012, le PIB touristique a cru l’année passée de 4,6% pour représenter 6,8% dans le PIB global. Cette évolution s’est également traduite par une hausse des recettes fiscales LE secteur touristique a maintenu son rythme de croissance en 2013. Malgré la déprime qui affecte la zone euro, principal marché émetteur, la consommation intérieure du secteur s’est inscrite en hausse de 4,3% en valeur contre 3% en 2012. Au total, elle a atteint 101,9 milliards de DH au lieu de 97,7 milliards l’année d’avant, selon les premières estimations du Haut Commissariat au Plan(HCP). Preuve de résilience du marché marocain, La plus value générée par le tourisme récepteur a augmenté beaucoup plus par rapport à celle dégagée pour le tourisme domestique. Bien qu’en légère hausse de 2,8%, le tourisme récepteur a vu ses recettes passer de 69,5 milliards de DH en 2012 à 71,5 milliards l’année suivante, soit un mieux de 2,9 milliards de DH. Ceci, après une faible croissance de 1,1% entre 2011 et 2012. Cependant, le tourisme local a contribué pour 2,3 milliards de DH sur la même période, soit une hausse de 8% par rapport à 2012. La même tendance haussière, observée il y a trois ans (2011 :7,9%), s’est confirmée en 2013. De même, la part de ce marché dans la consommation intérieure du tourisme s’est améliorée d’un point de croissance  pour y représenter près de 30%. De son côté, la production du secteur du  tourisme a progressé de près de 3% en  2013 contre une baisse de 2,1% l’année d’avant. Ce qui a impacté de manière positive la valeur ajoutée. Celle-ci, après avoir marqué une quasi-stagnation en 2012, a enregistré une hausse de 3,7% l’année dernière à 48,3 milliards de DH. Il en est de même des impôts appliqués aux produits touristiques. Leur montant exprimé en net de subventions a cru de 8,8% entre 2012 et 2013 pour atteindre 11,4 milliards de DH alors qu’il affichait une stagnation sur les années précédentes. D’où l’amélioration du PIB du tourisme qui a atteint  59,7 milliards de DH en hausse de 4,6% par rapport à 2012. Mais rapportée au PIB, la contribution se chiffre à 6,8%, soit sensiblement le même niveau qu’en 2012 et un léger retrait de 0,2 points de pourcentage en comparaison avec l’année 2011. Il n’empêche que la situation se démarque de l’atonie observée en 2012. Pour 2014 et l’année prochaine, les prévisions des différents organismes internationaux s’annoncent prometteuses. Les prémices d’une reprise en Europe et la consolidation de la croissance en Amérique du Nord et dans les pays émergents devraient stimuler le marché mondial du tourisme. 19 Novembre 2014 SOURCE WEB Par A.G. L’ECONOMISTE Tags : Après une faible croissance de 0,5% en 2012, le PIB touristique a cru l’année passée de 4,6% pour représenter 6,8% dans le PIB global- la déprime qui affecte la zone euro- la consommation intérieure du secteur s’est inscrite en hausse de 4,3% en valeur contre 3% en 2012- estimations du Haut Commissariat au Plan(HCP)- la part de ce marché dans la consommation intérieure du tourisme s’est améliorée d’un point de croissance  pour y représenter près de 30%- la consolidation de la croissance en Amérique du Nord et dans les pays émergents devraient stimuler le marché mondial du tourisme-