Investissements nationaux: le Sahara se taille la part du lion

Investissements nationaux: le Sahara se taille la part du lion

La cartographie des investissements, dévoilée par le gouvernement, révèle que la région de Laâyoune-Sakia El Hamra s’est taillé la part du lion avec environ 17,18 milliards de dirhams en 2018, sur une enveloppe de 57,65 milliards de dirhams dédiée à l’investissement au niveau national.

La politique des investissements, mise en place par le gouvernement durant l’année 2018, révèle que la région de Laâyoune-Sakia El Hamra a été classée en tête de peloton, devant les onze autres régions du royaume. Le quotidien Akhbar Al Yaoum rapporte ainsi, dans son édition de ce jeudi 25 octobre, que le gouvernement a débloqué, durant cette année 2018, environ 17,18 milliards de dirhams pour les investissements dans la région de Laâyoune, soit 30% de l’ensemble du budget dédié aux investissements qui, à l’échelle nationale, est de l’ordre de 57,65 milliards de dirhams.

Après le Sahara, la région de Rabat-Salé-Kénitra arrive en deuxième position avec 14,13%, suivie de la région de Casablanca-Settat avec 14%, de la région de Souss-Massa avec 12,63%, la région de Drâa-Tafilalet avec 4,26% et la région de Marrakech avec 1,85%.

En termes de création d’emplois, il a été procédé à la création de 2.815 postes d’emplois dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, 2.178 emplois dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, 2.052 dans la région de Casablanca-Settat et environ 920 dans la région de Marrakech. Ces statistiques, précisent les sources du quotidien, ont été rendues publiques par Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, à l’issue d’une réunion de la commission des investissements avec le chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani. Et de préciser que le secteur de l’Industrie a tenu le haut du pavé avec une enveloppe de l’ordre de 21,55 milliards de dirhams, soit 37% de l’ensemble des investissements validés par la commission, tandis que le domaine des télécommunications s’est vu affecter une somme de 10,91 milliards de dirhams, soit 18% des budgets de l’investissement. Le secteur de l’énergie arrive en troisième position avec 7,79 milliards de dirhams, soit 13%, suivi du domaine du tourisme et des loisirs avec 5,98 milliards de dirhams, soit 10% des investissements.

Le 24 octobre 2018

Source Web : Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation