Brexit: l'Irlande ouvre une mission diplomatique au Maroc

Brexit: l'Irlande ouvre une mission diplomatique au Maroc

L'Irlande a décidé d’étendre son réseau diplomatique à l'approche du Brexit, avec l’ouverture de plus d'une douzaine de nouvelles missions dans de nombreux pays d'Amérique Latine, du Moyen-Orient, d'Australie et d'Afrique, indique mardi le quotidien The Financial Times.

Le Royaume-Uni est le premier partenaire d’importation de l’Irlande et son deuxième marché d’exportation après les États-Unis, ce qui expose ainsi Dublin à un risque de graves retombées économiques quand la Grande-Bretagne quittera l'Union européenne, en mars, sans accord.

Cette plus grande expansion du réseau d’ambassades du pays depuis son indépendance de la Grande-Bretagne dans les années 1920, vise à créer de nouveaux marchés mondiaux pour les entreprises irlandaises, précise le quotidien.

"Nous avons environ 80 missions diplomatiques dans le monde. Au cours des prochaines années, ce nombre dépassera les 100", a déclaré le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères irlandais, Simon Coveney, cité par le quotidien.

L'Irlande ouvrira ainsi sept nouvelles missions en 2019 en Inde, en Colombie, au Chili, en Jordanie et au Pays de Galles, avec l'établissement de nouvelles représentations aux États-Unis à Los Angeles et en Allemagne à Francfort, tandis que trois autres missions ouvriront en 2020 au Maroc, en Ukraine et aux Philippines.

En plus de la mission récemment ouverte à Wellington en Nouvelle-Zélande, l'Irlande a également ouvert des missions à Vancouver (Canada) et à Monrovia (Liberia) en 2018, tandis que 13 autres représentations diplomatiques ouvriront d'ici 2025, indique le quotidien.

L'Irlande est actuellement l'un des rares États membres de l'UE sans présence en Afrique du Nord. Son réseau de missions diplomatiques actuels, composé de 80 ambassades, consulats et représentations, est modeste selon les normes internationales.

L'Irlande est représentée au Maroc par son ambassadeur au Portugal, ainsi que par deux consuls honoraires à Agadir et Casablanca.

Le 02 janvier 2019

Source web Par Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation