Souss-Massa s’endette de plus en plus

Souss-Massa s’endette de plus en plus

Les membres du conseil régional Souss-Massa ont contracté une nouvelle ligne de crédit de plus de 891 MDH auprès du Fonds d'équipement communal (FEC) pour le financement de quatre projets.

Le Conseil régional Souss-Massa voit son endettement s'alourdir. C’est ce qui ressort de la session ordinaire du conseil régional tenue en ce début de semaine à Tata. Les membres du Conseil régional Souss-Massa ont contracté une nouvelle ligne de crédit, de plus de 891 MDH, auprès du Fonds d'équipement communal (FEC) pour le financement de quatre projets. Il s’agit de crédits pour la mobilisation de 662 MDH, quote-part de la région, pour financer le programme de réduction des disparités sociales et territoriales. À cela s’ajoutent la contribution fixée à 200 MDH pour la réalisation de la voie express de contournement Nord-Est du Grand Agadir, la mise à niveau des souks de la région, qui nécessitera 19,9 MDH, ainsi que le financement à hauteur de 10 MDH des projets servant à la protection des centres communaux des inondations.

Insuffisance des ressources propres de la région

«Compte tenu de l’insuffisance de nos ressources propres, nous avons fait appel à la capacité d’endettement de la région. L’objectif est d’assurer les contributions engagées dans certains projets afin de garantir une exécution rapide du PDR», explique Brahim Hafidi, président du conseil régional, lors de son allocution durant la session ordinaire à Tata. Ce crédit s’ajoute à une autre ligne, de l'ordre de 1,8 MMDH, validée durant la session ordinaire d’octobre 2017 pour le financement de projets qui serviront d’armature à la réalisation du Plan de développement régional (PDR). Ce contrat avec le Fonds d'équipement communal (FEC) permet à la collectivité territoriale d'accéder à un financement à long terme sur cinq ans (2017-2021). À cet égard, la région a prévu d'utiliser ce montant dont le premier reliquat a été fixé à 788 MDH pour le financement de la zone franche, de celle logistique au niveau de la région Souss-Massa, mais aussi du projet de Technopark et de marché régional de gros. À cela s’ajoutent l’espace permanent d’exposition, la voie express Tiznit-Guelmim, le transport et bien d’autres. Parallèlement, le conseil régional avait approuvé une précédente ligne de crédit du FEC de 150 MDH.

Le budget 2018 affiche un déficit

Le budget du Conseil régional Souss-Massa a aussi connu un déficit budgétaire de l’ordre de 53 MDH au titre de l’exercice 2018. Celui-ci est principalement dû au retard de transfert des recettes affectées par l’État en faveur de la région Souss-Massa. En vertu de l’article 186 de la loi organique des régions relative aux ressources financières affectées par l’État, le budget du Conseil régional Souss-Massa a été programmé sur la base de ressources prévues, fixées à 572 MDH au titre de l’exercice 2018. Elles sont principalement issues des impôts sur le revenu (IR) et sur les sociétés (IS), en plus de recettes provenant de contrats d’assurances et du budget général de l’Etat. Toutefois, seulement 10% des recettes prévues ont été affectées au Fonds de solidarité interrégionale, ce qui a entraîné l’établissement d’un déficit budgétaire de l’ordre de 53 MDH après la clôture du budget au titre l’exercice 2018. Pour rappel, l'excédent prévu est de 603 MDH, tandis que la somme des recettes acquittées est de 550 MDH au 31 décembre 2018.

Annulation de 53 MDH de contributions pour régulation du budget

Par ailleurs, «les services concernés ont transféré 88 MDH au budget du Conseil régional Souss-Massa au titre de l’exercice 2019», ajoute le président du conseil régional. Partant de ce constat, la régulation du budget 2018 a été opérée en procédant à l’annulation de la contribution du conseil régional Souss-Massa dans plusieurs projets. Elle concerne 20 MDH d’études générales, mais aussi la quote-part de la région, de l'ordre de 15,4 MDH, pour la réalisation de l’académie régionale de sports, attendue depuis plusieurs années. À cela s’ajoutent l’annulation de la contribution liée à la réalisation du centre régional de la culture fixée à 12 MDH et le budget de la réalisation du nouveau siège administratif du conseil régional, estimé à 5,6 MDH.

Le 10 mars 2019

Source web Par Les Eco

AMDGJB

Plaquette de l'AMDGJB-Geoparc Jbel Bani

Les tags en relation

 

Les articles en relation