La jeunesse marocaine discute du Maroc de demain

La jeunesse marocaine discute du Maroc de demain

La construction du Maroc de demain et la contribution de tout un chacun à cet édifice ont été au cœur des débats au "Café Politis", forum de discussion et de réflexion organisé, mardi soir à Casablanca, à l'initiative des Associations "Marocains Pluriels" et "Sqala".

Cette édition du "Café Politis", tenue sous le thème "Construire le Maroc de demain", a pris une forme particulière, puisque la parole a été donnée à six jeunes afin de livrer leur vision et s'interroger sur des sujets de première importance, tels que l'éducation, l'emploi, la culture, la formation, le vivre-ensemble, la justice sociale, la place de la femme, le dépassement de soi, la motivation et le sport.

Ces débats ont également connu la participation de trois grands témoins, à savoir le militant associatif Salah El Ouadie, l'artiste Latefa Ahrrare et le chef d'entreprise Jeremy Dahan, qui a essayé de répondre aux différentes interrogations et d’imaginer avec ces jeunes le devenir de la société et le visage du Maroc de demain.

"Le choix de ce thème, difficile à aborder, émane de l'importance que revêt le sujet du renouveau du modèle de développement marocain. SM le Roi Mohammed VI avait fait le constat que le modèle actuel est devenu obsolète, et depuis, plusieurs rapports ont été publiés par divers organismes publics", a résumé Ahmed Ghayet, écrivain et président de "Marocains Pluriels".

Toutefois, a-t-il relevé, pour qu'un projet de développement soit crédible et puisse réussir, il faut impliquer les citoyens, notamment la jeunesse, et leur donner l'opportunité de s'exprimer sur la conception de ce Maroc tant souhaité par tous, d'exposer leurs attentes et aspirations et de déterminer la part de responsabilité de tout un chacun.

De son côté, l'actrice et réalisatrice Latefa Ahrar a fait part de sa satisfaction de participer à cet événement aux côtés des jeunes, soulignant que “Café Politis” constitue l'occasion propice d'interagir avec la nouvelle génération, de réfléchir sur des questions pertinentes et de partager les expériences.

"Le débat est fascinant. C'est un sujet très révélateur des attentes de notre jeunesse, de son énergie et de la fraîcheur de sa pensée", a-t-elle soutenu, estimant que "le Maroc de maintenant, d'hier et de demain, est pluriel et ouvert à tous". Pour sa part, Salah El Ouadie a relevé que le Maroc de demain dépend essentiellement de la participation des jeunes qui, mus d'une forte volonté et détermination, disposent des capacités pour se créer de nouveaux horizons et imaginer des solutions novatrices à des questions fondamentales, telles le chômage, l'éducation, la lutte contre l’extrémisme.

La nouvelle édition de “Café Politis” a été une occasion pour s'arrêter sur les réponses de 30 jeunes à la questions "Dans quel Maroc voulez-vous vivre ?", lesquels témoignages sont compilés dans le livre "Des jeunes, des cris" d'Ahmed Ghayet.

Le 25 avril 2019

Source web : libération

amdgjb

Plaquette de l'AMDGJB-Geoparc Jbel Bani

Les tags en relation

 

Les articles en relation