Marrakech: Un nouveau festival dédié à la cuisine de rue

Marrakech: Un nouveau festival dédié à la cuisine de rue

Le 9 novembre prochain dans la ville ocre, la place Jemaa El Fna abritera un événement unique. Le « Marrakech Street Food », un nouveau festival dédié à la « cuisine de rue », entend se faire une place parmi les festivals nationaux. En effet, selon le vœu des organisateurs, au cours de la toute première édition de cette manifestation qui se veut une plateforme pour la promotion de la gastronomie marocaine, 20 cuisiniers vont concocter un déjeuner à servir à plus de 5.000 personnes.

Le tout nouveau rendez-vous gastronomique au Maroc veut être sous le feu des projecteurs en se distinguant de la mêlée. Et pour cause ! Les événements qui promeuvent l’art culinaire marocain connu pour sa richesse insondable foisonnent. Et donc, pour se démarquer du lot et espérer très vite une grande notoriété, le « Marrakech Street Food » entend contenter les goûts des papilles gustatives de la majorité.

Pour y arriver, la Fondation arts et cultures, structure organisatrice de l’événement, propose pour cette 1ère édition du « Marrakech Street Food », une journée entière de dégustation entre recettes ancestrales et nouvelles tendances fooding. Ici notamment, la gastronomie marocaine, traditionnelle et revisitée qui peut d’ores et déjà se réjouir d’avoir son festival, proposera un large panel de spécialités puisées dans l’héritage culinaire incomparable du royaume.

A en croire Hafsa Benmchich, présidente de la Fondation, « la vedette du “Marrakech Street Food” est incontestablement le cuisinier, représentant un vecteur d’identité gustative ». Mieux, ajoute-t-elle, « au-delà du goût, un aspect socioéconomique est la base primordiale de la cuisine de la rue. Un revenu non négligeable peut se générer en une heure de temps de travail par jour ».

Dores et déjà, on annonce un ballet des restaurateurs ambulants, des conteurs et autres dresseurs de serpents, des installations, des carrioles équipées, le tout entre aménagements et bricoles, afin de proposer au public, un paysage unique où la nourriture dictera sa loi. Entre produits du terroir bio et naturels, les festivaliers devront pouvoir satisfaire leurs choix et leur curiosité.

Déjà classée parmi les 23 villes où la nourriture de rue est la meilleure, la ville ocre fera sûrement un carton plein au cours de ce festival.

Le 28 mai 2019

Source web Par : le petit journal marocain

Les tags en relation

 

Les articles en relation